Le train de 16h50/La plume empoisonnée d’Agatha Christie

Résumé :

 
Le train de 16h50
Les deux trains roulaient en parallèle quand soudain Mrs McGillicuddy vit, horrifiée, un homme qui étranglait une femme. Puis le train de 16h50 disparut. Mais qui allait croire une vieille dame ?
 
La plume empoisonnée
Des lettres anonymes fantaisistes déferlent sur le petit village de Lymstock. Et si l’une d’elles finissait par toucher juste ?
 
L’auteur :
 
Agatha Christie, née Agatha Mary Clarissa Miller, était une femme de lettres britannique, auteur de très nombreux romans policiers à succès. 
Son nom est associé à celui de deux héros récurrents : Hercule Poirot, détective professionnel et Miss Marple, détective amateur. 
Elle a aussi écrit plusieurs romans sous le pseudonyme de Mary Westmacott.
Agatha Christie a publié 66 romans, 154 nouvelles et 20 pièces de théâtre traduits dans le monde entier. 
La majeure partie de ses romans et nouvelles a été adaptée au cinéma, à la télévision ainsi qu’au théâtre, en particulier Le Crime de l’Orient-Express, Dix petits nègres, Mort sur le Nil, Le Train de 16 h 50 ou Le Meurtre de Roger Ackroyd.
L’oeuvre d’Agatha Christie fait partie des plus lues dans le monde entier, avec celle de Shakespeare et la Bible.
 
Editions : France Loisirs
Année de publication : 1957/1942
Année d’édition : 1999
Nombre de pages : 515
Mon avis : 
 

Ce livre se compose de deux nouvelles d’Agatha Christie. Cela fait presqu’un an que j’ai emprunté les livres d’Agatha Christie à mon grand-père et ma participation au Baby Challenge Livraddict Policier 2014 était l’occasion de commencer.
 
Le train de 16h50
J’ai connu cette histoire grâce au film de Pascal Thomas, Le crime est notre affaire avec André Dussolier et Catherine Frot. Ce film m’a beaucoup plu en partie grâce aux acteurs mais aussi avec cette enquête à l’humour décalé et léger. Le film est plein d’anachronismes qui font que ce film est atypique. L’histoire se déroule dans les Alpes françaises. Prudence et Bélisaire Beresford habitent du côté d’Annecy dans une vieille bâtisse avec des meubles anciens et se déplacent dans une vieille GT décapotable. Mais tout le reste est « moderne ». En fait les personnages principaux vivent à l’époque de l’écriture d’Agatha Christie (autour de 1950) alors que les décors et personnages externes à l’histoire sont de l’année du tournage du film (2008). L’intrigue est fidèle au roman mais quasiment tous les personnages ont changé. Le scénariste a fait un mix de plusieurs personnages. Les noms ont également été changés.
Dans la nouvelle, Miss Marple apprend par son amie Mrs McGillicuddy qu’une femme s’est faite étranglée dans le train à provenance de Paddington. Pour essayer de trouver le cadavre, elle fait appel à Lucy pour qu’elle postule en tant que gouvernante dans la propriété de Rutherford Hall où elle pense que le cadavre a été caché. La propriété appartient à Mr Crackenthorpe, un vieil homme avare prêt à dépasser les 100 ans pour que ses enfants ne touchent pas leur héritage.

Etant donné que je connaissais déjà le meurtrier, je n’ai pas eu le plaisir de faire mes petites recherches concernant l’intrigue. J’ai beaucoup aimé le film et en connaissant la fin de l’histoire, la lecture de cette nouvelle n’avait que pour intérêt de découvrir les vrais personnages et le vrai lieu de l’enquête, en Ecosse.

 

André Dussolier et Catherine Frot dans Le crime est notre affaire
La plume empoisonnée
Dans cette autre nouvelle, j’ai vraiment eu l’occasion de découvrir le style d’Agatha Christie avec son suspens et les caractères uniques des personnages. 
Jerry et Joanna Burton sont Londoniens. Après un accident d’avion, le médecin de Jerry lui conseille d’aller se reposer dans un petit village anglais Lymstock. Qui dit village anglais dit commérages et potins. Cependant les commérages vont devenir de plus en plus une activité à plein temps puisque des lettres anonymes accusatrices sont envoyées aux villageois.
Jerry en tant qu’étranger est une personne auprès de qui les gens du village se confient et l’air de rien, il collecte diverses informations concernant ces lettres et ses destinataires. 
Il va s’attacher à une jeune fille délaissée par sa famille et par son physique, Megan. Megan a 20 ans, elle sort du pensionnat et passe sa journée à ne rien faire. Elle est un poids pour sa famille mais Jerry éprouve de la compassion pour elle et l’a prend sous son épaule. De ces échanges, j’ai relevé un petit extrait :

Je regagnai la pièce et tendis à Megan un verre rempli à ras bord.
– Qu’est-ce que c’est ?
– Un cocktail.
– Oh ? C’est vrai ?
Les larmes de Megan tarirent immédiatement :
– Je n’ai jamais bu de cocktail.
– Il faut un début à tout, philosophai-je.
Megan sirota une première gorgée avec précaution, puis son visage s’éclaira,  elle bascula la tête en arrière et but le reste cul sec.
– Hmmm ! C’est délicieux, déclara-t-elle. je peux en avoir un autre ?
– Non, répondis-je.
– Pourquoi non ?
– Vous le saurez dans dix minutes.

– Oh !

Agatha Christie écrit avec une touche d’humour subtile que j’ai beaucoup apprécié. Surtout le petit clin d’oeil final ! L’auteur nous emmène sur différentes pistes, on se fait nos hypothèses concernant l’auteur des lettres anonymes. Les deux personnages principaux venant de la ville ont des attitudes très modernes comparé à l’époque de l’écriture du roman. Ils sont drôles et ne sont pas à cheval sur la tradition et le protocole. De plus, j’ai apprécié la complicité frère-soeur qui les rend espiègles. L’intrigue est prenante. Ce roman fait parti des aventures de Miss Marple cependant elle n’arrive que vers la fin de l’histoire, pour résoudre l’intrigue évidemment ! 
J’ai très apprécié cette lecture au soupçon d’humour british.


Ma note : 9/10
Publicités

2 réflexions sur “Le train de 16h50/La plume empoisonnée d’Agatha Christie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s