La tectonique des plaques de Margaux Motin

la tectonique des plaques motin couvertureRésumé :

« Tout est sur le point de changer et rien ne pourra arrêter ça. C’est la nature, c’est la tectonique des plaques. »

Being Human, saison 1, épisode 1.

Margaux est une mère de 35 ans qui élève seule sa fille et vit une nouvelle histoire d’amour avec son meilleur ami pour qui elle décide de changer radicalement.

L’auteur :

Margaux Motin est illustratrice free lance et travaille pour la presse, l’édition et la publicité.

Après un baccalauréat L option arts plastiques, Margaux Motin fait un BTS Communication visuelle à l’École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art.

En 2009, elle collabore avec Florence Foresti pour les illustrations du DVD de son spectacle « Mother Fucker ».

Margaux Motin, illustratrice adulée de la « blogosphère », sort sa première BD « J’aurais adoré être ethnologue » en 2009. Un livre tout à son image: drôle, poétique, provocateur et terriblement attachant.

Elle sort ensuite « La théorie de la contorsion » en 2010, « La tectonique des plaques » en 2013, « Oui! 101 questions à se poser avant de se marier » et « Margaux Motin rencontre la femme parfaite est une connasse » en 2015.

Année de publication : 2013

Editions : Tapas

Nombre de pages : 192

Mon avis :

Comme j’ai commencé cette série dans le désordre, je continue sur ma lancée ! Donc La tectonique des plaques est le dernier album de la série plutôt autobiographique de Margaux Motin.

On passe toujours un bon moment avec ces planches. Margaux baigne dans la mode, la vie parisienne, le laisser paraître et la vraie nature des gens. La narration vous laisse penser facilement « mais c’est tellement moi ça ! ».

blanc margaux motin.jpg

Je vais faire une comparaison par rapport au dernier tome que j’ai lu La théorie de la contorsion. Ce dernier volet est plus sombre. L’auteur a subit plusieurs épisodes douloureux d’un point de vue sentimental. Ce sont des passages de vie qui ont pu être vécu par tout le monde. Le changement de ton est un peu surprenant au milieu de temps de gaieté et pourtant il rappelle à quel point les périodes de bonheur ne peuvent durer. J’ai eu l’impression qu’on me remettait face à mes problèmes. Du style, tiens ma fille tu es heureuse et ba paf, ton mec se barre et tu réalises que ta vie n’est plus rien sans lui.

Des périodes difficiles auxquelles il faut faire face pour avancer. « Avancer » , c’est ce que décide de faire l’auteur après un déclic. Ce fameux moment où te dis « ça y est, je crois que ça va mieux ». Au début tu avances, le pas incertain, tel un nouveau né marchant la première fois. Puis tu prends de l’assurance, le pas est plus ferme et finalement tu finis par savoir où tu vas. Tu regardes au loin, ça y est, tu en es sortie. Ton esprit est à nouveau libre, tu sors, tu ris. Cette histoire c’est du passé maintenant tu profites de ce qui se présente à toi.

Margaux Motin nous fait toujours autant rire entre l’éducation de sa fille, sa recherche d’amour, sa nouvelle vie dans le sud ou encore sa nouvelle crise d’adolescence.

J’ai trouvé ce tome dans un autre style que le précédent, et c’est très bon ! Il me reste plus qu’à lire le premier tome maintenant. En conclusion ce fut une très bonne lecture avec de jolies planches qui nous amènent à se souvenir de certaines émotions.

Ma note : 10/10

Publicités

2 réflexions sur “La tectonique des plaques de Margaux Motin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s