Always Blue de Veronica Rossi

always-blue-cover-veronica-rossiRésumé :

Alors que le domaine de Rêverie s’est effondré, Sédentaires et Sauvages tentent tant bien que mal de cohabiter dans les grottes où ils se sont réfugiés. Mais les ressources s’épuisent et le départ devient inéluctable, même si les tempêtes font rage au dehors. S’ils veulent survivre, il leur faut rejoindre le Calme Bleu, un lieu encore épargné par les ravages de l’Ether. Pour cela, Perry et Aria, plus unis que jamais, doivent délivrer Cinder, un mystérieux garçon qui peut contrôler l’Ether. Il est retenu prisonnier par Sable, le cruel chef de la tribu des Cornans…

L’auteur : 

Veronica Rossi est née à Rio de Janeiro, au Brésil. Enfant et adolescente, elle a vécu dans différents pays du monde. Elle s’est finalement installée en Californie, où elle vit aujourd’hui avec son mari et ses deux fils. Elle a étudié les beaux-arts à San Francisco, mais se consacre désormais entièrement à l’écriture. Never Sky est son premier roman.

Editions : Nathan

Année de publication : 2014

Nombre de pages : 359

Fait partie de la saga Never Sky.

Attention spoilers. Tome 3.

Mon avis :

Ca y est ! J’ai enfin terminé la trilogie Never Sky ! J’avais acheté le dernier tome le jour de sa sortie (en 2014) et c’est seulement maintenant que je le lis.

La difficulté a été de me remettre dans l’histoire. Si je me souvenais parfaitement du contexte, des décors et des personnages principaux, j’avais cependant oublié une partie de l’histoire et surtout l’histoire des personnages secondaires. Néanmoins l’auteur fait un gros effort en faisant le résumé des deux tomes précédents et en expliquant tout dans les détails chaque élément.

D’ailleurs ce dernier point m’a un peu dérangé. A force d’expliquer pourquoi chaque personnage réagit de telle ou telle manière, l’auteur nous force un peu la main sur l’interprétation que l’on pourrait se faire la lecture. Comme si elle avait peur que l’on passe à côté du trait de caractère de l’un des personnages. Même les remarques ironiques sont expliquées alors qu’étant donnée la scène, il est facile de comprendre le second degré.

J’ai été plutôt déçue au départ par les personnages qui pensent tous un peu de la même manière. On voit qu’ils sont issus du même cerveau de l’auteur. Idem, j’ai trouvé étrange la facilité avec laquelle les méchants donnent les détails de leur plan diabolique aux gentils. Cependant sur ces deux points, l’auteur se rattrape à la fin avec des traits de caractères qui se dégagent, de l’humour un peu plus différents en fonction des personnes et une scène finale plutôt intéressante.

Le personnage de Cinder est vraiment particulier. Dommage que ses particularités n’aient pas été plus abordées. J’aurais aimé en savoir plus sur ses dons et sur les recherches scientifiques à son sujet. J’attendais beaucoup de ce personnage.

Globalement sur cette trilogie, j’ai énormément aimé tout l’univers : les tempêtes d’éther, les smart-eyes, les dons des Sauvages, l’adaptabilité d’Aria dans le monde réel. Par contre j’ai un peu moins accroché au côté « facile » de l’histoire. Il y a assez peu de péripéties finalement et tout aurait pu rentrer dans un seul roman. La destination du roman aux adossée rend moins travaillé.  Cependant cet univers me restera à l’esprit !

Ma note : 6/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s