Vieux, râleur et suicidaire – La vie selon Ove de Fredrik Backman

vieux-raleur-et-suicidaire-la-vie-selon-oveRésumé :

« Ove et le chat se sont rencontrés un matin à six heures moins cinq. Le chat a détesté Ove sur-le-champ. Le sentiment était plus que réciproque »

Dans le lotissement où il vit depuis quarante ans, Ove est connu pour être un râleur de la pire espèce. Mais depuis qu’il est sans travail, il se sent seul et inutile. Il erre dans sa maison, fait des rondes de quartier pour relever les infractions des habitants. Jusqu’au jour où, las de cette routine, il décide d’en finir. Corde au cou, debout dans le salon, il est prêt à passer à l’acte…

C’est sans compter l’arrivée de nouveaux voisins et d’un chat abandonné. Interrompant involontairement ses tentatives de suicide, ceux-ci vont peu à peu pousser Ove dans ses derniers retranchements et le ramener à la vie !

Tel un chat de gouttière amoché et craintif, à la fois drôle et touchant, Ove réveille l’instinct protecteur qui sommeille en chacun de nous. Mais attention, il griffe !

L’auteur : 

Né à Stockholm en 1981, Fredrik Backman enchaîne les petits boulots avant de devenir journaliste. En 2012, il publie son premier roman, Vieux, râleur et suicidaire – La vie selon Ove, qui remporte un succès retentissant en Suède, avec plus de 500 000 exemplaires vendus en un an. Publiée dans une douzaine de pays, cette nouvelle comédie qui vient du froid place d’emblée son auteur parmi les écrivains suédois sur lesquels il faut compter.

Editions : Pocket

Année de publication : 2012

Année d’édition : 2015

Nombre de pages : 640

Mon avis : 

Par un matin tranquille, Ove, 59 ans, souhaite mettre fin à ses jours. Mais rien ne se passera comme il l’avait prévu. Entre un chat collant, une blondasse et son chien hargneux, une nouvelle voisine enceinte et hurlant après son mari, un jeune homme obèse, Ove ne trouve pas le temps de terminer ce qu’il avait commencer : mourir.

Ove est une personne qui critique beaucoup. Pour lui, la bienséance et les bonnes manières sont primordiales pour vivre correctement en société (ce qui n’est pas complètement faux).

Voici un petit extrait des pensées d’Ove lorsqu’il croise un jeune qui ne lui plait pas :

« Sa voix est plus lasse qu’indignée. Il porte des baskets trop grandes, un jean trop petit et une veste de survêtement remontée sur le menton pour se protéger du froid. Son visage maigre avec un léger duvet est couvert de points noirs, il est coiffé comme si on avait voulu le sauver de la noyade dans un baril de colle en l’attrapant par les cheveux. »

Mais Ove est également quelqu’un d’attendrissant, fou amoureux de sa femme. « Il n’avait jamais rien entendu d’aussi fantastique que sa voix. Elle parlait comme si elle allait glousser à tout moment. Son rire pétillait comme des bulles de champagne. Il ne savait pas quoi dire pour ne pas sembler trop ignorant, mais ce problème se révéla bien moins important qu’il ne l’aurait cru. Elle aimait parler, et Ove aimait se taire. Il supposa que la suite c’était la raison pour laquelle les gens les décrivaient comme complémentaires. »

Le hasard est fait de rencontres. Celle avec le chat avait mal commencé mais ils allaient se croiser de plus en plus souvent. Un jour Ove l’a invité à la maison. « Il est maintenant six heures moins le quart. Ove s’est levé, et le chat, assis au milieu de la cuisine, arbore la même expression que si Ove lui devait de l’argent. Ove examine l’envahisseur comme si celui-ci avait sonné à la porte, une bible sous la patte, et lui avait demandé s’il était « prêt à laisser Christ entrer dans sa vie ». »

En fait, Ove, c’est le personnage classique du vieux ronchon que l’on voit souvent dans les comédies. Il nous fait rire par ses raisonnements têtus et son coeur tendre qu’il cache. A travers les mésaventures de sa nouvelle voisine, Ove va montrer toute sa bonté malgré son caractère râleur.

Dans la digne lignée des romans à l’humour scandinave, Vieux, râleur et suicidaire est un « feel good book » contrairement à ce que le titre laisse croire !

Ma note : 9/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s