Pars avec lui de Agnès Ledig

Pars-avec-lui

Pour changer, je me suis amusée à prendre un livre au hasard dans ma PAL. Scrutant lentement ma mini bibliothèque de livres non-lus, j’ai laissé trainer mon regard jusqu’à choisir l’heureux élu qui en sortirait. Je suis tombée sur Pars avec lui de Agnès Ludig. 

J’ai commencé ma lecture sans avoir lu le résumé mais au vu du titre je m’attends à une romance. D’ailleurs la couverture fait un peu amourette qu’on achète à la gare.

Je me lance dans ma lecture et découvre que les deux personnages principaux se nomment Roméo et Juliette mais pas ceux que l’on connaît ! Roméo est un jeune pompier de 25 ans, qui élève seul sa petite sœur suite à l’abandon par leurs parents. Juliette est une infirmière trentenaire, en couple depuis quelques années et avec un projet d’enfant. Leurs destins vont tragiquement se rencontrer lorsque Roméo tombe de la grande échelle lors d’une intervention et se retrouve dans le service de l’hôpital où travaille Juliette.

J’ai été très surprise quand j’ai compris la tournure du livre. Oui il y a bien une histoire d’amour mais celle que je n’ai pas vu venir c’est l’histoire toxique de Juliette et son compagnon Laurent. On comprend peu à peu que Laurent est un pervers narcissique et qu’il possède entièrement Juliette. Il la dénigre, l’isole et lui rappelle constamment que sans lui, elle n’est rien. Son moyen de pression le plus fort est son désir d’enfant. Il est son seul espoir et il le sait. Il la garde près de lui grâce à cette promesse qu’il fait languir. Il la coupe de ses proches, de ses collègues. Il a même réussi à mettre les parents de Juliette dans sa poche. Mais Juliette a besoin de lui pour réaliser son rêve de devenir mère et cela prime sur tout le reste.

Cette histoire épouvantable est malheureusement courante. Le comportement de Juliette est difficile à comprendre de l’extérieur car on souhaite lui dire Vas t’en ! Pars tant qu’il est encore temps! Mais la tournure psychologique est tellement compliqué qu’une fois l’engrenage commencé il est extrêmement difficile d’en sortir.

Un seul mot revenait sans cesse : le respect. Elle me disait que dans toutes les décisions de la vie, on devait agir dans le respect de soi-même, et que, quand ce respect était en danger, il fallait tout faire pour le garder. Combien de femmes, aujourd’hui vivent sans se respecter, en acceptant d’être dévalorisées par leur conjoint, ou par leur patron, au quotidien, à la maison, au travail .

Combien essaient de faire mieux et encore mieux, pour plaire à ce mari qui les a séduites un jour, mais qui oublie qu’un jour ne veut pas dire toujours et que ce qu’il tient pour acquis serait complètement remis en question si seulement elles exigeaient le respect. Mais elles ont peur d’être abandonnées, d’êtres seules, parce que pour beaucoup, la solitude est insupportable. La solitude, c’est le vide, c’est la mort.

D’ailleurs le titre Pars avec lui n’a finalement rien à voir avec l’histoire d’amour mais plutôt avec son envie d’enfant qui va mener Juliette, dans un moment de folie, à enlever un bébé à la maternité avant de se raviser.

Quant à Roméo, j’ai bizarrement eu plus de mal à accrocher à son personnage. Ses émotions, son comportement, était proche de celui de Juliette. Le côté « âme sœur de Juliette » était presque trop flagrant. Le personnage n’était peut-être pas assez travaillé ou alors trop proche de la personnalité de l’auteure. 

J’ai très rarement lu des romans, à l’apparence si légère, traiter des sujets aussi graves que le viol conjugal. Il pourrait servir d’approche romancée à la mise en garde de ce type de personnes et relation. Cela n’est pas un coup de cœur mais reste une bonne lecture de sensibilisation.

Une réflexion sur “Pars avec lui de Agnès Ledig

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s