What a wonderful world ! de Zep

whatawonderfulworld-zepRésumé :

L’auteur de Titeuf pose un regard sans concession sur l’actualité sociopolitique de son nombril. Il s’interroge sur la vanité des choses et s’engage pour un monde plus juste, sans guerre, sans peur de l’étranger et sans choux de Bruxelles.

L’auteur :

Zep est né à Genève en 1967. Il partage sa vie entre le dessin, la contemplation du monde et l’écoute de ses 33 tours de Bob Dylan. Il a réalisé une quarantaine d’albums de bande dessinée, traduits dans de multiples langues, comme le mandarin ou le créole. Il espère en faire encore beaucoup.

Edition : Delcourt

Année de publication : 2015

Nombre de pages : 192

Mon avis : 

J’ai connu Zep en lisant Titeuf dans mon enfance comme toutes personnes de mon âge. Puis j’ai entamé ma vie d’adulte en lisant ses autres BD Happy Sex, Happy Rock et Happy Girls. Quand j’ai vu ce nouvel album dans les rayons de la Fnac, c’était une évidence pour moi. Cependant je ne l’ai acheté que plusieurs jours plus tard après avoir lu, accroupie par terre entre deux rayons de BD, plus d’une trentaine de pages.

Zep a regroupé les dessins qu’il y a publié pour le journal Le Monde pendant toute l’année 2015. Ainsi ce one shot retrace cette année au fil des évènements qui l’on faite mais aussi les petites anecdotes du quotidien.

Cette BD est à la fois poignante par ces sujets difficiles comme l’immigration, la guerre en Syrie ou les attentats de Charlie Hebdo. Et d’un autre côté elle reste très légère quand Zep nous raconte ces vacances à la montagne où il a oublié son eau pour ses dessins d’aquarelle à 3000m d’altitude ou lorsqu’il croise des fans à la sortie des courses avec son pack familial de papier toilette à la main.

L’auteur intègre sa famille dans un grand nombre de ses planches comme son épouse avec une repartie exceptionnelle et ses enfants qui lui en font voir de toutes les couleurs. Zep est également complètement obnubilé par sa calvitie naissante et en fait part dans plusieurs planches comme celui où ils insultent les journalistes d’orienter la caméra avec un angle qui n’avantage pas du tout sa « coiffure ».

Il aborde également des sujets d’actualité comme la sortie du dernier volet de Star Wars où il imagine les personnages avec 30 ans de plus ou à la période de leur adolescence. On retrouve également la sexualité compliqué des super-héros hilarante.

Des sujets multiples et variés qui plairont au plus grand nombre.

J’ai beaucoup ri et en même temps été touchée par cette BD. Un petit plaisir en cette fin 2015 qui fait un grand bien.

Vous pouvez également suivre les dessins de Zep sur son blog : http://zepworld.blog.lemonde.fr

Ma note : 10/10

Festival

festival-zep

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s