Kiffe kiffe demain de Faïza Guène

Alors je ne sais pas si ce livre vous parle mais pour moi c’est retour au collège. C’était le seul et unique livre étudié en classe que les élèves aimaient. Mais pas de chance pour moi car ce sont les 6e1 qui l’ont étudié alors que nous les 6e3 on avait des classiques et c’était nul. Bref. Événement improbable, je n’avais pas entendu parlé de ce roman depuis mes 11 ans jusqu’à ce que je le découvre dans une librairie de Londres ! J’ai lu les premières pages et je l’ai acheté.

Kiffe kiffe demain c’est le journal intime d’une ado de 15 ans, Doria, qui a grandi dans une cité HLM de Livry-Gargan en banlieue parisienne. Enfant d’immigrés marocains, elle est élevée seule par sa mère suite au départ d’un père violent, déçu de ne pas avoir eu de fils et qui a préféré retourner au bled pour avoir une femme plus fertile et susceptible de lui donner un garçon. Doria grandi dans un environnement bercé par les aides de la CAF, l’assistance sociale, Hamoudi qui vend du shit en bas de l’immeuble, Jozeph qui est envoyé en taule et une maman illettrée complètement exploitée par son employeur. C’est un petit rappel pour moi du film La vie scolaire (2019) de Grand Corps Malade que j’ai vu récemment. Sauf qu’ici on retourne dans les années 2000 !

Doria a des posters des 2be3, elle loue des cassettes au vidéoclub, elle regarde Perdu de vue et le Juste Prix à la télé, Bertrand Delanoë est maire de Paris. Elle utilise de l’argot et des codes de langages typique des cités ou de ces années. Ce roman est devenu avec le temps représentatif d’une époque et me ramène à des souvenirs d’enfance.

Lire la suite

The Secret Garden de Frances Hodgson Burnett

Retour en enfance ces dernières semaines. J’ai décidé de lire le roman qui a inspiré l’un des mes films préférés étant enfant, Le Jardin Secret. Ce film réalisé en 1993 par Agnieszka Holland est une douce madeleine de Proust mais il était aussi à l’origine de l’un des mes cauchemars les plus récurrents. La première scène évoque un terrible incendie où la petite Mary Lennox perd toute sa famille et devient orpheline. Quel cauchemar épouvantable pour la petite fille que j’étais !

Mary Lennox doit quitter l’Inde où elle est née pour rejoindre l’Angleterre où se trouve son oncle qu’elle n’a jamais connu et qui devient son tuteur légal. Elle est accueillie par Mrs Medlock, la gouvernante (brillamment interpretée par Maggie Smith au cinema) qui la laisse complètement seule dans le grand manoir aux 100 chambres non-utilisées. Le petite Mary est capricieuse et malpolie. Elle n’a jamais été aimée de ses parents qui ne souhaitaient pas d’enfant et dont l’éducation a été laissée à des Ayah (nourrice/femme de chambre en Inde). Elle subie un choc culturel lorsqu’elle se retrouve dans la lande anglaise, où sa dame de chambre Martha, lui parle avec la chaleur et l’aisance des habitants du Yorkshire. Avec l’accent du comté en prime ! Et d’ailleurs, ayant lu le roman en anglais, cela n’a pas été chose aisée pour moi non plus de comprendre la pauvre Martha ou son petit frère Dickon, car les phrases étaient écrites en imitant l’accent. Mais voilà qu’un soir, Mary entend un enfant pleurer dans les couloirs. Elle découvre pour la première fois son cousin Colin, du même âge qu’elle et alité car tout le monde pense qu’il va mourir.

Lire la suite

La cité du Feu Sacré – The Mortal Instruments (T6) de Cassandra Clare

Alerte SPOILER

Ça y est. Je viens de terminer la sage The Mortal Instruments ! J’ai mis plus de temps que prévu car j’ai fait une pause en plein milieu du livre du 800 pages en mai dernier. Il y avait trop de longueurs, les personnages prenaient trop de temps à prendre des décisions stratégiques. On passait trop de temps à nous raconter les histoires en parallèle.

Car dans ce tome, Clary et sa bande doit tuer Sebastien/Jonathan pour que ce dernier ne détruise pas la race des Nephilims (les chasseurs d’Ombres). Le clan des vampires est désormais géré par Maureen, l’ado cinglée fan de Simon, notre vampire préféré; Jordan a été tué par Sebastien devant Maia et les Preator Lupus ont été réduits à néant; une partie des Nephillims a été converti en Obscurs répondant aux ordres de Sebastien grâce à la Coupe Mortelle; et Frère Zachariah n’est plus frère Silencieux mais redevient un chasseur d’ombre plutôt sexy.

Lire la suite

La Cité des Âmes Perdues – The Mortal Instruments (T5) de Cassandra Clare

La-cite-des-ames-perdues

Alerte SPOILER

A la fin du tome 4, je vous racontais avec désespoir qu’avec le confinement il était très difficile de se procurer des livres. Mais mon acharnement a payé, après avoir regardé tous les jours l’état des stocks, j’ai pu ENFIN acheté le seul et unique tome disponible ! Libération. Bref où en étions-nous resté dans l’histoire ?

Et bien, Sebastien est ressuscité ! Et en plus il est devenu copain comme cochon avec Jace. Pire que ça ils sont désormais liés, si l’un saigne, l’autre aussi. La situation semble sans issue pour les Chasseurs d’Ombres qui cherchent à tuer Sebastien pour l’éviter de reprendre le projet fou de Valentin.

Jace avait été possédé par Lilith, la maman des Démons, dans le tome précédent et il avait un comportement très étrange. Mais cette fois, il ne parait pas possédé et pourtant il ne réagit pas comme habituellement. Il tient des discours très surprenant auprès de Clary.

– Il ne t’a jamais effleuré l’esprit que tout n’était pas forcément blanc ou noir ? (…) C’était la guerre, Clary, et des gens ont été blessés, mais… la situation était différente alors. Maintenant, je sais que Sebastien ne ferait jamais intentionnellement de mal à quelqu’un que j’aime. Il sert une cause plus grande. Parfois, il y a des dommages collatéraux.
– Ton petit frère, tu appelles ça un dommage collatéral ? s’écria Clary d’un ton incrédule ?

D’ailleurs, lorsque Clary se fait volontairement kidnappée par Jace et Sebastien dans leur « appartement mouvant », on redécouvre le Jace de leur rencontre. Il est beaucoup plus sarcastique, il refait ses blagues de célibataire, charmeur, sûr de lui à l’égo surdimensionné. Les discours d’amour à Clary sonnent faux. Et d’ailleurs ils sont même blasants, voir écoeurants, le même effet que cela fait à Sebastien lorsqu’ils les voient se bécoter. Lire la suite

La Cité des Anges Déchus – The Mortal Instruments (T4) de Cassandra Clare

La-cite-des-anges-dechus

Alerte SPOILER

Quelle chance d’avoir pu recevoir le tome 4 de The Mortal Instruments pendant le confinement. Les services de livraison avaient l’air d’encore fonctionner correctement. Sauf qu’au milieu de ma lecture j’ai réalisé que je n’avais pas les tomes 5 et 6 et vu mon rythme de lecture, il allait falloir que je me les procure rapidement. Sauf que voilà ! Les commerces sont en rupture de stock ! Partout ! Je suis désespérée, j’ai mis des alertes pour être informée dès que le stock est réapprovisionné. Bref me voici lancée dans une nouvelle trilogie où je risque d’avoir une longue période d’attente entre les tomes.

Nouvelle trilogie. On retrouve tous nos personnages principaux à peine quelques semaines après la mort de Valentin et de Sebastien/Jonathan (intiment convaincue que ce dernier n’est pas vraiment mort). Et d’ailleurs, on nous le rappelle à plusieurs reprises dans ce début de roman que Sebastien s’est fait transpercé la colonne vertébrale et le coeur par Jace ! Il faut créer l’effet de surprise sur le lecteur… Sauf que ça ne prend pas chez moi.

Le relation entre Jace et Clary peut enfin être officielle et pourtant elle est étrange. Déjà pour un garçon qui n’a jamais connu l’amour, il s’exprime extrêmement bien sur le sujet. Et facilement ! Clary lui rapproche de ne pas dire clairement « je t’aime » pourtant il parle des sentiments avec beaucoup d’élégance et poésie, on pourrait dire. Et puis finalement, il y a quand même un truc qui ne va pas. On ne comprend pas vraiment d’où vient le problème. Jace fait deux pas en avant et un pas en arrière avec Clary. Et puis il faut dire qu’ils sont dans un âge où le premier rapport sexuel est imminent. La tension est palpable. J’ai d’ailleurs trouvé très sympathique la façon dont Isabelle évoque le sujet avec Clary. Lire la suite