Harry Potter and the cursed child de JK Rowling

harry-potter-and-the-cursed-child-coverRésumé :

Etre Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

L’auteur : 

Joanne Kathleen Rowling est née en 1965 en Angleterre où elle a grandi. Elle commence à imaginer la saga Harry Potter dès la fin des années 90, après ses études de lettres. Si J.K. Rowling achève le premier tome de la série en 1993, Harry Potter à l’école des sorciers n’est publié qu’en 1997 par Bloomsburry en Angleterre, puis en 1999 par Gallimard en France. Les prix littéraires remis aux premiers tomes, et surtout le formidable bouche à oreille des cours de récréation font de Harry Potter un sorcier mondialement connu. Le septième et dernier volume de la série est paru en 2007. Auteur d’un phénomène éditorial inédit qui bouleverse tous les repères de la littérature jeunesse, JK Rowling a vu son œuvre récompensée par le Prix Andersen en 2010. Elle a publié sous le pseudonyme de Robert Galbraith la série « Cormoran Strike » : L’Appel du coucou (2013), Le Ver à soie (2014), La Carrière du mal (2015). En 2016, elle fait son grand retour au théâtre avec un 8e tome des aventures d’Harry Potter, Harry Potter et l’enfant maudit.

Titre français : Harry Potter et l’enfant maudit

Editions : Little, Brown and Company

Année de publication : 2016

Nombre de pages : 330

Mon avis :

Harry Potter, mon univers, mon enfance, ma passion. Je ne me considère pas comme une Potterhead (big fan d’Harry Potter) cependant je suis suffisamment addict pour avoir regardé les films un million de fois et relu certains tomes en anglais (sans parler des nombreux produits dérivés qui traînent chez moi). Bref, j’avais entendu parler d’un 8e tome mais je n’avais pas retenu la date de sortie. Je faisais partie des septiques. Je préférais attendre d’avoir des avis pour me lancer. Mais un jour, mon ami Benoît me dit « Alors tu as acheté le dernier Harry Potter ? Non ? Mais il est sorti hier à minuit ! ». Complètement « par hasard », je me suis retrouvée ce soir là à la Fnac devant un immense rayon du dernier roman de JK Rowling, adapté par John Tiffany et Jack Thorne. Dans les rayons, je vois des jeunes filles 25-30 ans, toutes avec leur exemplaire à la main et je ris.  Je me rassure en me disant que je ne suis pas la seule à faire partie de la génération Harry Potter. Alors moi aussi je craque, je le prends avec moi comme la chose la plus précieuse au monde. Et en deux jours il était lu !

Lire la suite

Publicités

Bilbo le Hobbit de J.R.R Tolkien

bilbo le hobbit tolkien cinémaRésumé :

Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible. L’aventure tombe sur lui comme la foudre quand le magicien Gandalf et treize nains barbus viennent lui parler de trésor, d’expédition périlleuse à la Montagne Solitaire gardée par le grand dragon Smaug, car Bilbo partira avec eux ! Il traversera les Terres Solitaires et la forêt de Mirkwood dont il ne faut pas quitter le sentier, sera capturé par les trolls qui se repaissent de chair humaine, entraîné par les gobelins dans les entrailles de la terre, contraint à un concours d’énigmes par le sinistre Gollum, englué par la toile d’araignée géante…

L’auteur : 

John Ronald Reuel Tolkien, plus connu sous sa signature : J. R. R. Tolkien,est un écrivain, poète, philologue et professeur d’université anglais.
Il est principalement connu en tant qu’auteur des romans de high fantasy Bilbo le Hobbit et Le Seigneur des anneaux.
Tolkien est professeur d’anglo-saxon à l’université d’Oxford (Pembroke) de 1925 à 1949, et professeur de langue et de littérature anglaise à Merton de 1945 à 1959.
Ami proche de C. S. Lewis, il est, comme lui, membre du groupe littéraire connu sous le nom d’Inklings. Tolkien est nommé commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique par la reine Élisabeth II le 28 mars 1972.
Après sa mort, son troisième fils Christopher publie plusieurs ouvrages basés sur les nombreuses notes et manuscrits inédits de son père, dont Le Silmarillion.
Avec Bilbo le Hobbit et Le Seigneur des anneaux, ces livres forment un ensemble uni de récits, poèmes, essais et langues construites concernant le monde imaginaire d’Arda, dont la Terre du Milieu est le continent principal. Dans les années 1950, Tolkien donne le nom de legendarium à ces écrits.
Ses ouvrages ont eu une influence majeure sur les écrivains de fantasy ultérieurs. En 2008, le Times l’a classé sixième d’une liste des « 50 plus grands écrivains britanniques depuis 1945″.
Editions : Le livre de poche
Année de publication : 1937
Année d’édition : 2012
Nombre de page : 380

Mon avis :

Bilbo le Hobbit est un livre qui m’a été offert par mon père il y a déjà 1 an et demi. Il était tant que je le sorte de ma PAL !
Pendant mes vacances de Noël, j’ai pu voir la fin du film La désolation de Smaug qui passait à la télé américaine. Certes j’ai pu voir certaines scènes mais je n’ai pas de problème particulier avec les spoilers.
J’ai décidé de me lancer dans cette lecture car ce roman de J.R.R. Tolkien m’a été conseillé pour commencer l’étendue de ses œuvres contrairement au Seigneur des Anneaux (que je possède depuis plus de 10 ans mais qui n’est toujours pas sorti de ma PAL). Lire la suite

La Horde du Contrevent de Alain Damasio

Résumé : 
 
Un groupe d’élite, formé dès l’enfance à faire face, part des confins d’une terre féroce, saignée de rafales, pour aller chercher l’origine du vent. Ils sont vingt-trois, un bloc, un nœud de courage : la Horde. Ils sont pilier, ailier, traceur, aéromaître et géomaître, feuleuse et sourcière, troubadour et scribe. Ils traversent leur monde debout, à pied, en quête d’un Extrême-Amont qui fuit devant eux comme un horizon fou. 
Expérience de lecture unique, La Horde du Contrevent est un livre-univers qui fond d’un même feu l’aventure et la poésie des parcours, le combat nu et la quête d’un sens profond du vivant qui unirait le mouvement et le lien. Chaque mot résonne, claque, fuse : Alain Damasio joue de sa plume comme d’un pinceau, d’une caméra ou d’une arme… Chef-d’œuvre porté par un bouche-à-oreille rare, le roman a été logiquement récompensé par le Grand Prix de l’Imaginaire.
 
L’auteur :
 
Alain Damasio est né à Lyon en 1969. Il écrit peu, par exigence. Lorsque son frigo est vide, il réalise des études socio-économiques pour pouvoir de nouveau écrire. Ses lectures de Deleuze et de Nitzsche nourrissent son engagement. Son premier roman est La Zone du Dehors, paru en 1997 chez Cylibris et réédité par La Volte, oeuvre de science-fiction engagée.
 
Editions : Folio SF
Année de publication : 2004
Année d’éditions : 2013
Nombre de pages : 700

 
Mon avis :

Le Trône de Fer, T1 de George R.R. Martin

 
Résumé : 

Après avoir tué le monarque dément Aerys II Targaryen, Robert Baratheon est devenu le nouveau souverain du royaume des Sept Couronnes. Tandis qu’en son domaine de Winterfell, son fidèle ami le duc Eddard Stark rend paisiblement la justice. Mais un jour, le roi Robert lui rend visite, porteur de sombres nouvelles : le trône est en péril. Stark, qui s’est toujours tenu éloigné des affaires du pouvoir, doit alors abandonner les terres du Nord pour rejoindre la cour et ses intrigues. L’heure est grave, d’autant qu’au-delà du mur qui protège le royaume depuis des siècles, d’étranges créatures rôdent…

L’auteur :

George Raymond Richard Martin est né en 1948 dans le New Jersey. Scénariste, producteur, journaliste et professeur de journalisme, organisateur de tournois d’échecs, il écrit tout d’abord un grand nombre de nouvelles, récompensées par les prix Hugo et Nebula, avant de se tourner vers le roman.
Sombres et mélancoliques, les romans de George R. R. Martin présentent des héros dont la vie ne tient qu’à un fil, tels ceux qui convoitent Le Trône de fer, cycle en plusieurs volumes inspiré de la guerre des Roses et d’Ivanhoé. Il est, avec Lisa Tuttle, l’auteur d’un étrange roman de science-fiction féministe, Elle qui chevauche les tempêtes.

Editions : J’ai lu (Fantasy)
Année de publication : 1998
Année d’édition : 2009
Nombre de pages : 320

Mon avis :

Le Trône de Fer est le tout premier roman de Fantasy que je lis. Je me suis dit que c’était la base pour commencer. Tout d’abord je dois dire que je n’ai pas vu la série TV et que je pense que je vais rapidement la regarder car voir les visages m’aidera probablement à mieux cerner les personnages. Il y en a tellement !! Il m’a fallu bien une centaine de pages pour commencer à comprendre qui était qui et quel lien il avait avec untel. Un vrai casse tête, ce n’est pas du tout une lecture qu’on lit à la légère. Chaque scène donne des informations importantes et il faut s’en souvenir. Bref il m’a paru tellement compliqué que j’étais pas loin d’arrêter mais l’histoire était prenante. Lire la suite