L’Ingénu de Voltaire

ingenu voltaire couverture

Toujours dans le cadre du Challenge Retour à l’école, je continue ma (re)lecture de certains classiques de l’école. Cette fois-ci je m’attaque à Voltaire avec L’Ingénu qui est pour celui-là, une découverte.

L’Ingénu est un Indien originaire du Canada (Huron) en voyage en France. Il ne connait pas les codes de la société européenne et est vite considéré comme naïf. Cette histoire sous forme de conte invite à une réflexion philosophique et dénonce en seconde lecture les défauts de la société grâce à l’ironie.

Interprétation libre de la Bible

Arrivé fraîchement en France, l’ingénu se fait adopté par M. de Saint-Yves qui reconnait en lui le fils de son frère et sa belle-soeur. La jeune Mlle de Saint-Yves, soeur de l’abbé de Saint-Yves tombe sous le charme de cet étranger à l’honnêteté surprenante. Mais pour commencer, l’abbé souhaite le baptiser. Il lui faire lire la Bible que l’Ingénu interprète au pied de la lettre. Il souhaite donc se faire circoncire comme indiqué dans les textes mais l’abbé, effrayé par cet acte, lui affirme que le baptême fera l’affaire. Puis au moment de se confesser avant le baptême, l’Ingénu surprend son confesseur en lui demandant de se confesser également car il est écrit « confessez vous les uns des autres ». Il continue ses originalités en attendant nu comme un ver dans une rivière qu’on le baptise tout comme l’eunuque de la reine Candace qui s’est fait baptiser dans une rivière. L’abbé et ses amis sont déstabilisés devant cet homme qui ne connait pas leurs procédés.

Lire la suite

Le jour où le bus est reparti sans elle de Béka, Marko et Maëla Cosson

Le-jour-ou-le-bus-est-reparti-sans-elle

Le jour où le bus est reparti sans elle est un petit concentré de pensées positives. Je l’ai découvert dans une sélection de lectures sur le développement personnel.

Clémentine est une jeune femme qui s’intéresse à la méditation. Elle essaye désespérément de se réveiller tous les matins pour faire sa salutation au soleil sans jamais y parvenir. Pendant ses méditations, son esprit continue toujours de vagabonder dans ses pensées. Elle désespère de ne jamais arriver à ne penser à rien. C’est pourquoi elle s’est inscrite dans un groupe de méditation avec qui elle doit partir en weekend. Cependant rien ne va se passer comme elle l’avait imaginé.

0s1EaYg3MiTqYxyd7MeRxfEvDFg Lire la suite

La petite fille qui avait avalé un nuage gros comme la Tour Eiffel de Romain Puértolas

Quel nom à rallonge me direz-vous ! Mais Romain Puértolas est un atypique, il écrit même ses romans sur ses chemises ! J’avais déjà lu L’histoire incroyable du Fakir dans une armoire Ikea il y a quelques années, que j’avais beaucoup aimé. Romain Puértolas a cette capacité a raconté des histoires drôles ou tendres tout en ayant un fond dramatique. Sur un ton léger, il parvient à aborder des sujets lourds comme l’immigration, la prostitution ou la maladie. Pour ce roman en particulier, il s’agit de l’adoption et de la maladie.

Ce livre trainait depuis un moment dans ma pile de livre à lire. Romain Puértolas me l’avait dédicacé lors du salon du livre de Paris en 2015. Il était grand temps que je le lise ! La petite fille qui avait avalé un nuage gros comme la Tour Eiffel est l’histoire de la petite Zahera, une petite marocaine de 10 ans souffrant de mucoviscidose, une maladie génétique qui encombre ses poumons petit à petit. Pour lui expliquer la maladie, les médecins lui ont expliqué qu’elle avait comme un nuage dans les poumons qui grossissait et qui pouvait avoir la taille de la Tour Eiffel.

Cette histoire est aussi celle de Providence, une factrice de la ville d’Orly qui, lors d’un voyage au Maroc, doit se faire opérer en toute urgence de l’appendicite. Elle y rencontre la petite Zahera et elles ont immédiatement un coup de foudre réciproque. L’une n’a jamais eu de parents et l’autre désespère de ne jamais avoir d’enfant.

Les papiers d’adoption signés, il est enfin temps pour Providence d’aller chercher Zahera pour la faire soigner en France et vivre enfin ensemble. Sauf que le jour du départ coïncide avec l’explosion du Eyjafjallajökull (je sais très bien que vous n’avez pas lu le nom entier), le volcan en Islande qui a paralysé le trafic aérien en Europe pendant plusieurs semaines. Providence fera tout pour retrouver Zahera au plus vite. Lire la suite

Le plus petit baiser jamais recensé de Mathias Malzieu

le-plus-petit-baiser-du-monde-jamais-rencense-mathias-malzieuRésumé :

Un inventeur dépressif rencontre une fille qui disparaît quand on l’embrasse. Alors qu’ils échangent le plus petit baiser jamais recensé, elle se volatilise d’un coup. Aidé par un détective à la retraite et un perroquet hors du commun, l’inventeur se lance alors à la recherche de celle qui « fait pousser des roses dans le trou d’obus qui lui sert de cœur ». Ces deux grands brûlés de l’amour sauront-ils affronter leurs peurs pour vivre leur histoire ? Un vrai faux polar romantique, regorgeant de gourmandise explosive. Comme si Amélie Poulain dansait le rock’n’roll et croisait le petit Prince avec un verre de whisky.

L’auteur :

Mathias Malzieu est né le 16 avril 1974 à Montpellier. Etant petit, il souhaitait devenir joueur de tennis professionnel pour devenir le nouveau John McEnroe mais un accident le contraint à arrêter. Pendant sa convalescence, il se met à écrire des chansons à l’aide de sa guitare. A la sortie du lycée il forme le groupe Dyonisos (rock français) nationalement connu avec sa chanson « Song for a jedi » puis celles qui ont suivi. Pendant les tournées et la préparation des albums du groupe, il va commencer à écrire. La Mécanique du Coeur a connu un énorme succès auprès du public et a été adapté au cinéma avec un bande son de Dionysos en 2012.

Son dernier roman Journal d’un vampire en pyjama sorti en 2016 aux éditions Albin Michel a reçu le Prix Essai France Télévisions.

Editions : J’ai Lu

Année de publication : 2013

Nombre de pages : 154

Mon avis : 

Mathias Malzieu, le retour. Après mon coup de coeur avec La Mécanique du Coeur  en 2011, je me replonge dans l’univers barbe à papa et amour tagada du chanteur de Dionysos.

Reçu dans le swap Coup de Coeur, cela fait plus d’un an que ce livre attends gentiment à côté de mon lit. Lire la suite

La Mécanique du Cœur de Mathias Malzieu

Résumé :

Edimbourg, 1874.

Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à. l’accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le cœur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d’éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d’état amoureux. Mais le regard de braise d’une petite chanteuse de rue mettra le cœur de fortune de notre héros à rude épreuve prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu’aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l’amour comme sa cruauté. La Mécanique du Cœur vibre d’une rugueuse force poétique où l’humour est toujours présent. Mathias Malzieu soumet aux grands enfants que nous sommes une réflexion très personnelle sur la passion amoureuse et le rejet de la différence.

L’auteur : 

Mathias Malzieu est né le 16 avril 1974 à Montpellier. Etant petit, il souhaitait devenir joueur de tennis professionnel pour devenir le nouveau John McEnroe mais un accident le contraint à arrêter. Pendant sa convalescence, il se met à écrire des chansons à l’aide de sa guitare. A la sortie du lycée il forme le groupe Dyonisos (rock français) nationalement connu avec sa chanson « Song for a jedi » puis celles qui ont suivi. . Pendant les tournées et la préparation des albums du groupe, il va commencer à écrire.


Editions : J’ai lu
Année de publication : 2007
Année d’édition : 2009
Nombre de pages : 155

Mon avis :

J’ai connu Mathieu Malzieu grâce au groupe Dionysos. J’écoutais en boucle l’album La Mécanique du Cœur avec Olivia Ruiz et Grand Corps Malade lorque j’ai appris que c’était la musique du livre du même nom. Du coup, en lisant le livre j’ai complètement redécouvert les paroles. Je me suis beaucoup inspirée de la couverture du livre pour imaginer l’histoire ainsi que de l’univers de Tim Burton.
L’histoire m’a emmené très loin, c’est vraiment un monde à part. On pourrait l’assimiler à un conte pour enfants mais le contexte reste un peu particulier. Le fait que l’enfant ait une horloge à la place du cœur peut être une image marquante pour enfant. Mais le pire ça serait la question « pourquoi le hamster s’appelle Cunilingus? » ! On va considérer ça comme un conte pour adulte. C’est une écriture pleine de poésie et la lecture n’en est que plus agréable.

Lire la suite