Outlander, Le Talisman (T2) de Diana Gabaldon

De retour en France pour deux semaines, je me suis lancée un challenge. Prendre le tome 2 d’Outlander, et le terminer sur place pour ne pas avoir à le ramener dans ma valise. Challenge osé car un livre de cette taille (954 pages) me prend en général 3-4 semaines à lire. Mais l’histoire est tellement prenante ! Et même si j’ai déjà vu la série, on oublie vite certains passages ou détails. Un véritable plaisir de retourner auprès du couple Claire /Jamie.

Attention spoiler. Vous pouvez lire la chronique du tome 1 en cliquant ici.

L’histoire se déroule en deux temps. Elle commence en 1968. Grosse révélation donc car on comprend que Claire est repassée par les pierres pour retourner à son époque et qu’en plus elle a eu un enfant de Jamie, Brianna, une charmante jeune fille à la chevelure rousse et au tempérament de feu. Claire a retrouvé Franck et ont élevé Brianna ensemble. Suite au décès de Franck deux ans plutôt, Claire décide d’emmener Brianna en Ecosse pour lui faire découvrir qui est son véritable père.
Elles y rencontrent le cher Roger, historien, et fils adoptif du révérend Wakefield, grand ami du couple Randall. Ah Roger, quel plaisir de le retrouver. Dommage que je lise ce livre en français car j’entends son accent écossais qui berce mon oreille. Tout comme celui de Jamie d’ailleurs, dont l’écoute est sublimée par la vue.
Claire se lance dans les récits de ses aventures au XVIIIe siècle pour expliquer à Brianna ses origines.

Retour en 1745, Claire et Jamie emménagent en France, dans l’hôtel particulier du cousin de Jamie, Jared, qui leur laisse la gestion de son commerce de vins et spiritueux. Ils vont malgré eux se retrouver à jouer les agents doubles. Ils souhaitent tous les deux éviter la bataille de Culloden qui aura lieu en 1746 et qui marque un échec cuisant des royalistes et la fin des clans écossais. Mais Jamie reçoit pour mission de devenir le confident du jeune prince, héritier exilé au trône d’Ecosse, Charles Edouard Stuart. Plus connu sous le nom de Bonnie Prince Charlie. Ils vont devoir faire preuve de subtilité pour dissuader le prince de revenir en Ecosse tout en maintenant leur soutien à la cause jacobite.

Lire la suite

Good Omens de Terry Pratchett et Neil Gaiman

La fin du monde aura lieu un samedi. C’est ce qu’a prédit une sorcière du nom d’Agnes Nutter dans son recueil de prophéties rédigé en 1655. Et d’ailleurs elle aura lieu ce samedi, après le thé. L’heure de l’Armageddon a sonné. Le Bien et le Mal s’affronteront dans une dernière bataille. Onze ans auparavant l’antéchrist, fils de Satan, a été amené sur Terre pour accomplir sa funeste mission. Mais suite à une malheureuse erreur à la maternité, le nouveau né a été placé dans la mauvaise famille. Le vrai antéchrist s’appelle Adam et vit dans un petit pavillon en banlieue londonienne. Pourtant un ange méticuleux, Aziraphale et un démon débauché, Crowley, s’étaient donné à coeur pour éduquer le futur responsable de l’apocalypse. Mauvaise personne ! Ils vont devoir alors tout faire pour réparer leur erreur.

Ce livre faisait partie de ma liste du challenge Quand la BBC parle des livres, et est un must à lire de la littérature britannique. Par contre, je suis relativement débutante en lecture en anglais, et entre ça et l’humour loufoque et absurde de ce roman, j’avoue avoir eu quelques difficultés. Si je comprenais évidemment les grandes lignes, je confirmais ma bonne comprehension en regardant en parallèle la série Good Omens réalisée en 2019. Elle est d’ailleurs très fidèle au roman ! L’humour est là, les acteurs sont excellents (David Tennant et Michael Sheen), j’ai adoré.

Lire la suite

Outlander, Le Chardon et le Tartan (T1) de Diana Gabaldon

Bien trop emballée par ma lecture de Clanlands, il a fallu que je continue mon voyage en Écosse grâce à Outlander ! L’une de mes séries préférées du moment, j’ai du regarder en 2018 les 3 premières saisons d’une traite puis j’ai eu le plaisir de découvrir les 4e et 5e saisons au moment de leur sortie. La série télévisée est l’adaptation de la série de roman Le chardon et le tartan (en version française) de Diana Gabaldon. J’ai eu la chance de recevoir le premier tome dans le Swap Mythologie Grecque offert par Marie06book.

Aah me voici à nouveau en Écosse. Claire, infirmière pendant la Seconde Guerre mondiale, vit sa deuxième lune de miel avec son mari Frank. Séparés 8 ans par la guerre, ils se retrouvent pour donner un nouvel elan à leur couple. Mais lors d’une partie de cueillette de fleurs, Claire se retrouve projetée 200 ans dans le passé via un cercle de pierres dans les Highlands, aux alentours d’Inverness. Les yeux encore écarquillés par la surprise, elle aperçoit des kilts écossais et des redingotes rouges des Dragons anglais qui se font la guerre. L’électricité et l’eau courante ne sont pas encore apparues et les progrès de la médecine sont encore bien loin de ce qu’a pu apprendre Claire. Sauvée in extremis d’une agression par l’ancêtre de son mari, le capitaine Jack Randall, elle rencontre alors son futur deuxième mari, le beau, le magnifique, le fort et musclé …. roulement de tambours…, Jamie Fraser ! Le beau rouquin des Highlands ne laisse pas indifférent. Tentant vainement de revenir dans son époque, elle réalise petit à petit qu’elle tombe amoureuse de notre bel écossais. 

Lire la suite

La cité du Feu Sacré – The Mortal Instruments (T6) de Cassandra Clare

Alerte SPOILER

Ça y est. Je viens de terminer la sage The Mortal Instruments ! J’ai mis plus de temps que prévu car j’ai fait une pause en plein milieu du livre du 800 pages en mai dernier. Il y avait trop de longueurs, les personnages prenaient trop de temps à prendre des décisions stratégiques. On passait trop de temps à nous raconter les histoires en parallèle.

Car dans ce tome, Clary et sa bande doit tuer Sebastien/Jonathan pour que ce dernier ne détruise pas la race des Nephilims (les chasseurs d’Ombres). Le clan des vampires est désormais géré par Maureen, l’ado cinglée fan de Simon, notre vampire préféré; Jordan a été tué par Sebastien devant Maia et les Preator Lupus ont été réduits à néant; une partie des Nephillims a été converti en Obscurs répondant aux ordres de Sebastien grâce à la Coupe Mortelle; et Frère Zachariah n’est plus frère Silencieux mais redevient un chasseur d’ombre plutôt sexy.

Lire la suite

La Cité des Âmes Perdues – The Mortal Instruments (T5) de Cassandra Clare

La-cite-des-ames-perdues

Alerte SPOILER

A la fin du tome 4, je vous racontais avec désespoir qu’avec le confinement il était très difficile de se procurer des livres. Mais mon acharnement a payé, après avoir regardé tous les jours l’état des stocks, j’ai pu ENFIN acheté le seul et unique tome disponible ! Libération. Bref où en étions-nous resté dans l’histoire ?

Et bien, Sebastien est ressuscité ! Et en plus il est devenu copain comme cochon avec Jace. Pire que ça ils sont désormais liés, si l’un saigne, l’autre aussi. La situation semble sans issue pour les Chasseurs d’Ombres qui cherchent à tuer Sebastien pour l’éviter de reprendre le projet fou de Valentin.

Jace avait été possédé par Lilith, la maman des Démons, dans le tome précédent et il avait un comportement très étrange. Mais cette fois, il ne parait pas possédé et pourtant il ne réagit pas comme habituellement. Il tient des discours très surprenant auprès de Clary.

– Il ne t’a jamais effleuré l’esprit que tout n’était pas forcément blanc ou noir ? (…) C’était la guerre, Clary, et des gens ont été blessés, mais… la situation était différente alors. Maintenant, je sais que Sebastien ne ferait jamais intentionnellement de mal à quelqu’un que j’aime. Il sert une cause plus grande. Parfois, il y a des dommages collatéraux.
– Ton petit frère, tu appelles ça un dommage collatéral ? s’écria Clary d’un ton incrédule ?

D’ailleurs, lorsque Clary se fait volontairement kidnappée par Jace et Sebastien dans leur « appartement mouvant », on redécouvre le Jace de leur rencontre. Il est beaucoup plus sarcastique, il refait ses blagues de célibataire, charmeur, sûr de lui à l’égo surdimensionné. Les discours d’amour à Clary sonnent faux. Et d’ailleurs ils sont même blasants, voir écoeurants, le même effet que cela fait à Sebastien lorsqu’ils les voient se bécoter. Lire la suite