Pars avec lui de Agnès Ledig

Pars-avec-lui

Pour changer, je me suis amusée à prendre un livre au hasard dans ma PAL. Scrutant lentement ma mini bibliothèque de livres non-lus, j’ai laissé trainer mon regard jusqu’à choisir l’heureux élu qui en sortirait. Je suis tombée sur Pars avec lui de Agnès Ludig. 

J’ai commencé ma lecture sans avoir lu le résumé mais au vu du titre je m’attends à une romance. D’ailleurs la couverture fait un peu amourette qu’on achète à la gare.

Je me lance dans ma lecture et découvre que les deux personnages principaux se nomment Roméo et Juliette mais pas ceux que l’on connaît ! Roméo est un jeune pompier de 25 ans, qui élève seul sa petite sœur suite à l’abandon par leurs parents. Juliette est une infirmière trentenaire, en couple depuis quelques années et avec un projet d’enfant. Leurs destins vont tragiquement se rencontrer lorsque Roméo tombe de la grande échelle lors d’une intervention et se retrouve dans le service de l’hôpital où travaille Juliette. Lire la suite

Nouveaux dans ma PAL #fevrier2020

Hey, j’espère que vous avez passé un bon weekend ! Car de mon côté j’ai reçu ma mega commande de livres ! Total craquage.

Pour commencer en l’honneur du festival de la BD d’Angoulême la FNAC a mis en avant les BD qui méritent d’appartenir à nos bibliothèques alors je m’en suis procurée une qui me donnait très envie. Mécanique Céleste de Merwan. Apparemment il s’agit d’un brillant mélange de science-fiction et d’humour.
Dans un monde post-apocalyptique, deux tribus de survivants s’affrontent à la Mécanique Céleste, sorte de balle au prisonnier du futur déjantée à base de gros flingues.

Encore une BD avec Le jour où le bus est reparti sans elle de Beka, Marko et Maëla. Elle a été conseillée dans le cadre de lecture sur l’épanouissement personnel et l’esprit positif.
Initialement en route pour un séminaire de méditation en groupe, il aura suffit à Clémentine d’une rencontre insolite en plein milieu de la campagne pour faire le point sur sa vie. Une histoire ludique et légère sur la quête du bonheur et du bien-être aussi forte (ou plus?) qu’un livre de développement personnel.

J’ai découvert que Veronica Roth, l’auteure de Divergente, avait sorti une nouvelle série de livres intitulés Marquer les ombres.
Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un « don’, un pouvoir unique. Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, et Cyra, soeur du tyran qui gouverne les Shotet, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables. Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles, sont dangereux et insurmontables. Pourtant, pour survivre, ils doivent s’aider… ou décider de se détruire.
A lire le résumé, on reste tout de même très proche de l’univers de Divergente.

Sur conseil d’une collègue, je vais me lancer dans la célèbre série The Mortal Instruments de Cassandra Clare.
Clary n’en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et détail terrifiant : le corps de la victime a disparu d’un seul coup ! Mais le pire reste à venir. Sa mère a été kidnappée par d’étranges créatures et l’appartement complètement dévasté. Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d’antiques forces démoniaques et la société secrète des chasseurs d’ombres. Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer…
Je suis passée complètement à côté de cette série, il semble même qu’elle a été adaptée en film. Il est temps de rattraper mon retard.

Et grâce à une promo 1 roman offert pour 2 romans PKJ achetés, j’ai reçu Magisterium de Holly Black et Cassandra Clare, qui sont deux romancières très connues de la littérature jeunesse.
Dans une grotte, un nouveau-né abandonné. Gravée dans la glace, une inscription de la main de sa mère : « Tuez cet enfant » Douze ans plus tard. Callum Hunt est devenu un garçon comme les autres. Ou presque. Car il a tout fait pour ignorer la magie qu’il portait en lui. Mais à présent Cal est rattrapé par un don qu’il n’arrive pas à maîtriser, et il doit intégrer le Magisterium. Un endroit fabuleux et terrifiant, ou il va découvrir les secrets obscurs de son passé. L’Épreuve de Fer commence à peine. Le plus grand défi reste à venir…
Un petit/gros côté Harry Potter, non ?

Et pour finir, petit plaisir personnel, le discours de J.K. Rowling donné lors de la cérémonie de la remise des diplômes de l’université Harvard en 2008, retranscris dans un petit livre intitulé La meilleure des vies.
« Nous n’avons pas besoin de magie pour transformer notre monde : nous portons déjà en nous tout le pouvoir dont nous avons besoin. »

image

Avez-vous déjà lu l’un de ces livres ? Et vous, quels sont vos derniers achats lecture ?

Adolphe a disparu de Eric Metzger

adolphe a disparu

Elle m’a brusquement quitté un jeudi soir. Je ne m’y attendais pas. Autour de moi, tout s’est écroulé, les murs, le ciel et mes pensées. Et puis il y a eu ce coup de fil de ma mère. En sanglots, elle m’explique qu’Adolphe, un vieux chat asthmatique, a disparu au beau milieu du bois de Boulogne. Et alors? Elle me supplie de l’aider à le retrouver. En temps normal, j’aurais refusé. Mais je n’en avais pas la force ; c’est ainsi que l’aventure a commencé…

Adolphe a disparu est le deuxième roman de Eric Metzger connu pour son duo avec Quentin, souvent présent parmi l’équipe de Yann Barthès sur l’émission Le Petit Journal/Quotidien.

Souvent admiré par la critique littéraire, j’ai pu lire à plusieurs reprises que sous l’humoriste se trouve un écrivain au regard sensible. J’ai été surprise par son écriture intime. L’écriture révèle beaucoup de la personnalité, c’est un moyen d’expression de son âme et je l’ai particulièrement ressenti en lisant ce roman. Beaucoup de passages sont touchants. Certains passages sont d’une telle beauté/élégance/vérité que l’on voudrait les écrire sur les murs pour qu’ils soient accessibles à tous. Lire la suite

La Horde du Contrevent (BD) de Eric Henninot

C’est en célébrant Noël que j’ai réalisé que je n’avais toujours pas lu la BD offerte par ma soeur au Noël d’avant ! Sous la « contrainte » sororale, j’ai l’ai embarqué avec moi pendant mes vacances. Je pense que c’était le moment parfait pour la lire car je l’ai lu en une traite !

Cette BD qui m’a passionné est l’adaptation du chef d’oeuvre d’Alain Damasio La Horde du Contrevent par Eric Henninot. J’avais eu un coup de coeur pour ce roman et cette BD m’a complètement replongée dans cet univers que j’avais tant apprécié.

Le préface d’Alain Damasio explique comment le projet est né et le chemin difficile qui a été parcouru pour en arriver là. Eric Henninot n’a pas abandonné ce projet malgré les difficultés, et le résultat en valait le coup ! Les dessins sont assez bruts, avec encore beaucoup de traits de crayon, et vont très bien avec la personnalité des personnages, bruts, comme le vent qu’ils affrontent.

Pour ceux qui n’ont pas encore lu le roman, voici un bref résumé (mais je vous conseille vraiment de le lire !) : Lire la suite

Bonne année 2020 !

nouvel an 2020

Clé de l’intrigue vous souhaite une excellente année 2020 pleine de bonheur, amour, santé et de lecture évidemment !

En 2019, vous étiez plus de 2800 visiteurs sur le blog ! Je vous remercie pour vos nombreux commentaires qui nous permettent de partager sur notre passion commune de la lecture.

Cette année j’ai lu une trentaine de romans et de BD, j’espère en lire plus l’année prochaine et faire autant de chroniques.

 

Il est l’heure de faire le bilan de mon année de lecture. Je constate avec surprise que mes lectures ont été très orientées par les sujets du féminisme avec Je m’en bats le clito de Camille A, Le vrai sexe de la vraie vie (T1) de Cy, Culottés (T1) de Pénélope Bagieu, Il fallait que je vous le dise de Aude Mermilliod et La Marquise de Sade de Mireille Calmel.

J’ai également participé à ma première lecture commune avec L’île des chasseurs d’oiseaux de Peter May.

J’ai relu des livres de mon enfance : Le fantôme de Maître Guillemin d’Evelyne Brisou-Pellon, Les Orphelins Baudelaire Tome 1 et Tome 2 de Lemony Snicket et Oh Boy de Marie-Aude Murail.

J’ai enfin repris les swaps (échange de livre) avec la Mythologie Grecque et le Départ pour les vacances.

Et je finis l’année avec tout de même un coup de coeur pour l’adaptation BD du chef-d’oeuvre d’Alain Damasio La horde du contrevent par Eric Henninot dont je ferai la chronique prochainement.

 

Pour 2020, je souhaiterais participer activement au BBC Book Challenge, continuer de relire des livres de mon enfance, sortir les plus possible de vieux titres de ma Pile à Lire et lire toujours plus de livre !

Et vous, quelles sont vos coups de coeur 2019 ?

Bonne année 2020 !