Into the Wild de Jon Krakauer

into the wild krakauerRésumé : 

Toujours plus loin. Toujours plus au nord. Toujours plus seul. Inspiré par ses lectures de Tolstoï et de Thoreau, Christopher McCandless a tout sacrifié à son idéal de pureté et de nature. En 1990, une fois son diplôme universitaire en poche, il offre ses économies à une association caritative et part, sans un adieu, vers son destin. Celui-ci s’achèvera tragiquement au cœur des forêts de l’Alaska… Jon Krakauer évoque aussi à travers cette échappée belle ceux qui, un jour, ont cherché à quitter la civilisation et à dépasser leurs limites. Magistralement porté à l’écran par Sean Penn, « Into the Wild » s’inscrit dans la grande tradition du road-movie tragique et lumineux, une histoire aux échos universels.

L’auteur : 

Né en 1954, Jon Krakauer a grandi dans l’Oregon. Journaliste et écrivain, il a publié notamment de nombreux articles dans les plus grands mensuels comme National Geographic et Rolling Stone. Dans Tragédie à l’Everest, il relate les événements tragiques qui se sont produits lors de son ascension de l’Everest en mai 1996. Jon Krakauer est l’auteur de l’immense best-seller international Into the Wild, adapté au cinéma en 2007 par Sean Penn.

Editions : 10/18

Année de publication : 1996

Année d’édition : 2008

Nombre de pages : 288

Mon avis : 

Pour moi Into the Wild, c’est un hymne au voyage. Cette histoire est le symbole de la liberté, d’oser tout laisser tomber et de vivre une aventure seul face à la nature.

J’avais vu l’adaptation du roman au cinéma dans le film du même nom par Sean Penn. D’ailleurs je crois me souvenir que c’est l’une des premières fois où je voyais l’actrice Kristen Stewart à l’écran. Son personnage faisait un peu de peine d’ailleurs puisqu’elle était amoureuse d’un homme qui ne l’aimait pas et faisait très naïve. Lire la suite

Publicités

Récit d’un joueur itinérant de Jonathan Salamon

recitdunjoueuritinerant-jonathan-salamon
Résumé :

« Le 1er avril 2013, je lâchais tout, mon boulot et mon pays pour réaliser mon rêve : Le Tour du Monde par voie terrestre sans date de retour et financé par le poker. Presque deux ans plus tard, deux motos plus tard, des centaines de rencontres plus tard, des milliers de kilomètres plus tard, des millions d’émotions plus tard… J’ai décidé de raconter mon incroyable aventure. » Deux ans seul sur la route, mais jamais solitaire, Jonathan a tout connu, les villas luxueuses, les hôtels sordides, l’hospitalité, les tripots, les parties effrénées de poker, les mauvaises passes, l’angoisse, les joies, les amitiés puissantes et éphémères, les rencontres amoureuses, les adieux déchirants, les pannes de bécane et un sentiment d’absolue liberté … C’est à cette incroyable aventure humaine aux mille rebondissements à laquelle nous convie Jonathan dans un récit échevelé, passionnant et plein d’humanité.

L’auteur : 

Jonathan Salamon a 28 ans, architecte de formation, il a tout plaqué en 2013 pour réaliser ses 2 passions : le poker et les voyages.

Edition : Hugo & Cie

Année de publication : 2015

Nombre de pages : 500

Mon avis :

J’ai toujours aimé voyager. Découvrir de nouveaux paysages, d’autres cultures. J’ai visité beaucoup de pays et ado, je me suis promis de séjourner pendant quelques temps à l’étranger. Les études ont passé et mon idée de voyage autour du monde s’est développé sans jamais se concrétiser.

Bref ce jour-là, j’y pensais. Beaucoup ! Alors le soir, après le travail, je suis allée au rayon voyage de la Fnac. Après avoir regardé les noms sur les tranches des livres des pays que j’aimerais visiter, je me retrouve devant les récits de voyage. J’ai déjà eu l’occasion d’en lire comme Un chemin de promesse (mon premier article de blog) ou encore plus tôt les aventures de Mike Horn au Pôle Nord. Mais là, une couverture captive mon attention. Récit d’un joueur itinérant du Brésil à la Colombie. L’Amérique du Sud. Exactement la destination que j’avais en tête. Lire la suite

Bilbo le Hobbit de J.R.R Tolkien

bilbo le hobbit tolkien cinémaRésumé :

Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible. L’aventure tombe sur lui comme la foudre quand le magicien Gandalf et treize nains barbus viennent lui parler de trésor, d’expédition périlleuse à la Montagne Solitaire gardée par le grand dragon Smaug, car Bilbo partira avec eux ! Il traversera les Terres Solitaires et la forêt de Mirkwood dont il ne faut pas quitter le sentier, sera capturé par les trolls qui se repaissent de chair humaine, entraîné par les gobelins dans les entrailles de la terre, contraint à un concours d’énigmes par le sinistre Gollum, englué par la toile d’araignée géante…

L’auteur : 

John Ronald Reuel Tolkien, plus connu sous sa signature : J. R. R. Tolkien,est un écrivain, poète, philologue et professeur d’université anglais.
Il est principalement connu en tant qu’auteur des romans de high fantasy Bilbo le Hobbit et Le Seigneur des anneaux.
Tolkien est professeur d’anglo-saxon à l’université d’Oxford (Pembroke) de 1925 à 1949, et professeur de langue et de littérature anglaise à Merton de 1945 à 1959.
Ami proche de C. S. Lewis, il est, comme lui, membre du groupe littéraire connu sous le nom d’Inklings. Tolkien est nommé commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique par la reine Élisabeth II le 28 mars 1972.
Après sa mort, son troisième fils Christopher publie plusieurs ouvrages basés sur les nombreuses notes et manuscrits inédits de son père, dont Le Silmarillion.
Avec Bilbo le Hobbit et Le Seigneur des anneaux, ces livres forment un ensemble uni de récits, poèmes, essais et langues construites concernant le monde imaginaire d’Arda, dont la Terre du Milieu est le continent principal. Dans les années 1950, Tolkien donne le nom de legendarium à ces écrits.
Ses ouvrages ont eu une influence majeure sur les écrivains de fantasy ultérieurs. En 2008, le Times l’a classé sixième d’une liste des « 50 plus grands écrivains britanniques depuis 1945″.
Editions : Le livre de poche
Année de publication : 1937
Année d’édition : 2012
Nombre de page : 380

Mon avis :

Bilbo le Hobbit est un livre qui m’a été offert par mon père il y a déjà 1 an et demi. Il était tant que je le sorte de ma PAL !
Pendant mes vacances de Noël, j’ai pu voir la fin du film La désolation de Smaug qui passait à la télé américaine. Certes j’ai pu voir certaines scènes mais je n’ai pas de problème particulier avec les spoilers.
J’ai décidé de me lancer dans cette lecture car ce roman de J.R.R. Tolkien m’a été conseillé pour commencer l’étendue de ses œuvres contrairement au Seigneur des Anneaux (que je possède depuis plus de 10 ans mais qui n’est toujours pas sorti de ma PAL). Lire la suite

Voyage au centre de la terre de Jules Verne

jules verne voyage centre de la terre couverture livre de poche

Résumé : 

Dans la petite maison du vieux quartier de Hambourg où Axel, jeune homme assez timoré, travaille avec son oncle, l’irascible professeur Lidenbrock, géologue et minéralogiste, dont il aime la pupille, la charmante Graüben, l’ordre des choses est soudain bouleversé.
Dans un vieux manuscrit, Lidenbrock trouve un cryptogramme. Arne Saknussemm, célèbre savant islandais du XVI siècle, y révèle que par la cheminée du cratère du Sneffels, volcan éteint d’Islande, il a pénétré jusqu’au centre de la Terre !
Lidenbrock s’enflamme aussitôt et part avec Axel pour l’Islande où, accompagnés du guide Hans, aussi flegmatique que son maître est bouillant, ils s’engouffrent dans les mystérieuses profondeurs du volcan

L’auteur :

Jules Verne, né le 8 février 1828 à Nantes et mort le 24 mars 1905 à Amiens, est un écrivain français, dont une grande partie de l’œuvre est consacrée à des romans d’aventures et d’anticipation. 
Il publie ses premières nouvelles dans les années 1850, mais c’est sa rencontre avec l’éditeur Pierre-Jules Hetzel (1814-1886) et la publication de son roman Cinq semaines en ballon en 1863, qui détermineront cette carrière et ces livres à succès devenus légendaires. 
Jules Verne laisse derrière lui une œuvre riche d’une extraordinaire créativité. C’est l’un des premiers auteurs à mêler avec autant de succès science-fiction, aventure et fantastique. Son intérêt pour la science et le fait qu’il aborde dans ses romans des thèmes qui se concrétiseront dans le courant du XXe siècle (voyage sur la lune, sous-marin, etc.) lui confèrent le statut de visionnaire. Ses romans seront fréquemment adaptés au cinéma, leur récit à grand spectacle se prêtant parfaitement aux productions hollywoodiennes. Ses personnages sont des icônes de l’imaginaire populaire (tels Phileas Fogg, le capitaine Nemo ou Michel Strogoff).
L’année 2005 fut déclarée « année Jules Verne », à l’occasion du centenaire de la mort de l’auteur.

Editions : Le livre de poche
Année de publication : 1865
Année d’édition : 2001
Nombre de pages : 306

Mon avis : Lire la suite

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson

Résumé :

 

Alors que tous dans la maison de retraite s’apprêtent à célébrer dignement son centième anniversaire, Allan Karlsson, qui déteste ce genre de pince-fesses, décide de fuguer. Chaussé de ses plus belles charentaises, il saute par la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. Débutent alors une improbable cavale à travers la Suède et un voyage décoiffant au cœur de l’histoire du XXe siècle. Car méfiez-vous des apparences ! Derrière ce frêle vieillard en pantoufles se cache un artificier de génie qui a eu la bonne idée de naître au début d’un siècle sanguinaire. Grâce à son talent pour les explosifs, et avec quelques coups de pouce du destin, Allan Karlsson, individu lambda, apolitique et inculte, s’est ainsi retrouvé mêlé à presque cent ans d’événements majeurs aux côtés des grands de ce monde, de Franco à Staline en passant par Truman et Mao… 

 

L’auteur : 

 

Avant de devenir écrivain, Jonas Jonasson a longtemps travaillé comme journaliste, consultant dans les médias puis producteur de télévision. 
Décidant de commencer une nouvelle vie, il se met à la rédaction d’un manuscrit, vend tout ce qu’il possède en Suède et part s’installer dans une village suisse, près de la frontière italienne (dans le canton du Tessin).
En 2009, son manuscrit est publié. En France, il paraît aux Presses de la cité en mars 2011, sous le titre « Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire et se fit la malle ». Une adaptation cinématographique du roman est sortie le 28 avril 2014.
Son second roman, « L’analphabète qui savait compter » est sorti en France en octobre 2013. 

 

Editions : Pocket
Année de publication : 2009
Année d’édition : 2012
Nombre de pages : 506

Mon avis : 

Lire la suite