Le Choeur des femmes (BD) de Martin Winckler et Aude Mermilliod

Comme à mon habitude, j’aime bien expliquer comment un livre est entré dans ma vie. Celui-ci je l’ai lu à la Fnac, en entier ! J’étais très en avance pour le départ de mon bateau pour les vacances donc je me suis réfugiée dans un endroit climatisé et où je ne vois pas le temps passer. Aude Mermilliod je la connais par son blog de voyage (lafillevoyage) mais aussi grâce à sa BD sur l’avortement qui était magnifiquement abordé (Il fallait que je vous le dise). Elle avait d’ailleurs déjà travaillé avec Martin Winckler pour expliquer les aspects médicaux de l’IVG. Martin Winckler est un médecin engagé dans la cause féministe. Il a longtemps écrit des romans à côte de sa fonction de médecin. Depuis 2008, il a déménagé au Canada où il ne vit désormais que de son écriture. Il écrit en 2009 Le Choeur des femmes où, via un personnage fictif, il raconte son parcours pour aider les femmes dans leurs problèmes de santé qui sont aussi souvent liés à des problèmes de coeur (au sens figuré).

Jean, major de promo et interne à l’hôpital, doit faire un stage en soins gynécologiques aux côtés du docteur Karma. Mais elle veut faire de la chirurgie, et non écouter des femmes parler d’elles-mêmes et de leur corps ! Elle se désespère de passer son temps auprès de ce médecin qui privilégie l’écoute à la technique. Contraception, maternité, violences conjugales, avortements… de consultations en témoignages, Jean pourrait bien pourtant changer sa vision de la médecine.

Lire la suite

Nouveaux dans ma PAL #fevrier2021

D’une pierre deux coups. Je n’ai même pas eu le temps de vous présenter les livres que j’ai reçu à Noël !

  • Tout d’abord Buveurs de vent de Franck Bouysse. J’ai vaguement entendu parler de son roman Né d’aucune femme mais je ne connais pas du tout le style de l’auteur. Une découverte que je suis en train de lire actuellement.
  • Le premier tome de la saga des Cazalet, Etés anglais, de Elizabeth Jane Howard. Ici encore auteure inconnue de ma part, mais le choix du thème était clairement un clin d’oeil. Hâte de découvrir cette saga !
  • Clanlands de Sam Heughan et Graham McTavish dont j’ai déjà eu l’occasion de faire la chronique et qui a été un coup de coeur pour moi ! Un hilarant tour d’Ecosse en camping car avec les deux acolytes de la série Outlander.

Vous aurez donc remarquer (ou pas) une thématique Royaume-Uni sur les deux derniers livres. Et bien, grande annonce, Clé de l’Intrigue a quitté le territoire français et la belle ville de Paris pour s’installer en Grande-Bretagne et en particulier à Londres !
Dans un Londres confiné il faut préciser, ce qui ne facilite pas l’achat de livres mais heureusement que la livraison fonctionne très bien car à peine arrivée, j’ai déjà des petits nouveaux dans ma PAL.

  • Et ensuite, je me lance au grand classique de Cervantes, Don Quichotte, sous format roman graphique et en anglais s’il-vous-plaît. Don Quichotte devient Don Quixote à prononcer à l’espagnole avec un accent anglais pour plus de charme.

Avez-vous déjà lu ces romans ? Que pensez-cous des adaptations graphiques des grands classiques de la littérature ?

Faut pas prendre les cons pour des gens de Emmanuel Reuzé et Nicolas Rouchaud

De passage à Nancy lors du salon national de la rentrée littéraire – Le Livre sur la Place -, je ne pouvais échapper à mon destin. En un claquement de doigts, j’étais au beau milieu de l’une des plus belles et grandes librairies de Nancy, le Hall du Livre. Il se trouve qu’en plus j’avais oublié de prendre mon livre pour ce weekend improvisé alors je me suis tournée vers le rayon BD qui me suffirait pour me divertir le temps d’une soirée.

J’étais en grande hésitation jusqu’à ce que je tombe sur ce titre qui m’interpelle, Faut pas prendre les cons pour des gens. Le fameux magazine Fluide Glacial a repris pour l’occasion quelques dessins publiés dans ses périodiques mensuels et a ajouté des inédits ! La première de couverture donne la thématique dès le départ. Ayant lu dernièrement Zaï Zaï zaï zaï de Fabcaro, j’ai ressenti la même ambiance humoristique.

Sans surprise, je l’ai lu d’une traite, rigolant toute seule. C’est une belle satire de la société dépeinte par des situations les plus loufoques les une des autres. L’humour absurde est au rendez-vous. C’est direct, violent, sombre mais tellement bon. La critique est subtile et efficace. De quoi prendre un peu de recul sur la bêtise et les contradictions qui nous entourent pendant une cinquantaine de pages.

Lire la suite

Zaï zaï zaï zaï de Fabcaro

zai zai zai couvertureJ’ai découvert cette BD sur le blog de Panda Laveur qui de façon générale me fait beaucoup rire dans ses chroniques. Elle avait fait l’éloge de cette BD grâce à son humour absurde. Et c’était un excellent conseil !

Un auteur de bande dessinée, alors qu’il fait ses courses, réalise qu’il n’a pas sa carte de fidélité sur lui. La caissière appelle le vigile, mais quand celui-ci arrive, l’auteur le menace et parvient à s’enfuir.
La police est alertée, s’engage alors une traque sans merci, le fugitif traversant la région, en stop, battant la campagne, partagé entre remord et questions existentielles.
Assez vite les médias s’emparent de l’affaire et le pays est en émoi. L’histoire du fugitif est sur toutes les lèvres et divise la société, entre psychose et volonté d’engagement, entre compassion et idées fascisantes. Car finalement on connaît mal l’auteur de BD, il pourrait très bien constituer une menace pour l’ensemble de la société. Lire la suite

War and Peas de Jonathan Kunz et Elizabeth Pich

War and peas

« Hilarious, morbid, and sometimes oddly touching, War and Peas is among the best of the best in modern comics. You’ll be laughing out loud. » — Sarah Andersen, creator of Sarah’s Scribbles

Les créateurs du compte Instagram War and Peas ont sorti leur premier recueil de comics. Humour noir, esthétique digne des contes de fées et des chutes à chaque fin de planche en font la parfaite recette d’un bon moment de rire.

On y retrouve avec plaisir leurs personnages : la Grande Faucheuse qui prend beaucoup de plaisir à visiter ses clients potentiels, un robot désespérément amoureux de sa créatrice et une sorcière en manque d’assurance mais un peu hot.
war-and-peas-romantic-evening

Lire la suite