Good Omens de Terry Pratchett et Neil Gaiman

La fin du monde aura lieu un samedi. C’est ce qu’a prédit une sorcière du nom d’Agnes Nutter dans son recueil de prophéties rédigé en 1655. Et d’ailleurs elle aura lieu ce samedi, après le thé. L’heure de l’Armageddon a sonné. Le Bien et le Mal s’affronteront dans une dernière bataille. Onze ans auparavant l’antéchrist, fils de Satan, a été amené sur Terre pour accomplir sa funeste mission. Mais suite à une malheureuse erreur à la maternité, le nouveau né a été placé dans la mauvaise famille. Le vrai antéchrist s’appelle Adam et vit dans un petit pavillon en banlieue londonienne. Pourtant un ange méticuleux, Aziraphale et un démon débauché, Crowley, s’étaient donné à coeur pour éduquer le futur responsable de l’apocalypse. Mauvaise personne ! Ils vont devoir alors tout faire pour réparer leur erreur.

Ce livre faisait partie de ma liste du challenge Quand la BBC parle des livres, et est un must à lire de la littérature britannique. Par contre, je suis relativement débutante en lecture en anglais, et entre ça et l’humour loufoque et absurde de ce roman, j’avoue avoir eu quelques difficultés. Si je comprenais évidemment les grandes lignes, je confirmais ma bonne comprehension en regardant en parallèle la série Good Omens réalisée en 2019. Elle est d’ailleurs très fidèle au roman ! L’humour est là, les acteurs sont excellents (David Tennant et Michael Sheen), j’ai adoré.

L’humour complètement décalé m’a beaucoup rappelé H2G2. Si vous saviez le nombre de citations que l’on pourrait extraire de ce roman tellement elles sont drôles, fines et justes. J’en ai choisi une sur l’autoroute M25 car c’est la première chose dont on m’a parlé en emménageant à Londres. Un enfer sur terre équivalent au périphérique parisien aux heures de pointes.

Many phenomena – wars, plagues, sudden audits – have been advanced as evidence for the hidden hand of Satan in the affairs of Man, but whenever students of demonology get together the M25 London orbital motorway is generally agreed to be among the top contenders for exhibit A.
Where they go wrong, of course, is assuming that the wretched road is evil simply because of the incredible carnage and frustration it engenders every day.
In fact, very few people on the face of the planet know that the very shape of the M25 forms the sigil odegra in the language of the Black Priesthood of Ancient Mu, and means « Hail the Great Beast, Devourer of Worlds ». The thousands of motorists who daily fume their way around its serpentine lengths have the same effect as water on prayer wheel, grinding out an endless fog of low-grade evil to pollute the metaphysical atmosphere for scores of miles around.
It was one of Crowley’s better achievements.

Good Omens - TV Dizisini internetten izleyin

Une batterie de personnages loufoques, des situations alambiquées et tarabiscotées, le rythme est prenant. Avec ce genre d’écriture, on se retrouve aussi très souvent face à des personnages qui ont un rôle mineur dans l’histoire mais dont on va bien prendre le temps de raconter quelques détails personnels, qui n’ont aucun lien avec l’histoire. Juste pour permettre ce décalage typique de l’humour absurde. Je pense entre autre à ce livreur UPS qui revient régulièrement dans l’histoire et, sans le savoir, il participe activement à la fin du monde en livrant les armes de destruction aux cavaliers de l’apocalypse, War, Famine, Pollution et Death.

Au début du roman, on note plusieurs annotations à destination des éditeurs américains qui ne pourraient pas comprendre certaines références. Et je peux dire qu’ils prennent cher!

Note for Americans and other aliens: Milton Keynes is a new city approximately halfway between London and Birmingham. It was built to be modern, efficient, healthy, and, all in all, a pleasant place to live. Many Britons find this amusing.

Nominally a city. It was the size of an English county town, or, translated into American terms, a shopping mall.

Aziraphale et Crowley ont l’habitude de se retrouver au Saint James’ Park, lieu connu pour les rencontres entre agent secret, en particulier pendant la Guerre Froide. Tous les deux se connaissent de longue date et ont pu developper une forme d’amitié. Sur Terre depuis 6000 ans, ils apprécient la vie sur Terre et ont pu profiter de l’évolution des civilisations. Ce qui permet à Crowley de rouler dans une magnifique Bentley des années 30 tout en écoutant en boucle Queen. Il y a un petit jeu entre les équipes du Bien et du Mal a essayé de convertir les humains à leur clan. Ci-après, les actions récentes de l’équipe des démons.

Hastur cleared his throat.
‘I have tempted a priest,’ he said. ‘As he walked down the street and saw the pretty girls in the sun, I put Doubt into his mind. He would have been a saint, but within a decade we shall have him.’
‘Nice one,’ said Crowley, helpfully.
‘I have corrupted a politician,’ said Ligur. ‘I let him think a tiny bribe would not hurt. Within a year we shall have him.’
They both looked expectantly at Crowley, who gave them a big smile.
‘You’ll like this,’ he said.
His smile became even wider and more conspiratorial.
‘I tied up every portable telephone system in Central London for forty-five minutes at lunchtime,’ he said.

Allez, une petite dernière citation parce que ce livre me fait trop rire, en français cette fois.

En règle générale, les humains ne sont pas vraiment mauvais. Ils se laissent séduire par les idées nouvelles, c’est tout : on enfile de grandes bottes et on se met à fusiller les gens, on s’habille en blanc et on se met à lyncher les gens, on s’affuble de jeans à fleurs et on se met à jouer de la guitare aux gens. Offrez à un humain de nouvelles idées et un costume : il ne tardera pas à vous suivre, coeur et âme.

Je suis vraiment contente d’avoir découvert ce livre et je pense même le relire, maintenant que j’ai mieux cerné le vocabulaire et le contexte. Le lire dans sa langue originale m’a permis de rester au plus près de l’esprit des auteurs. Un régale !

Good Omens/De bons présages, by Terry Pratchett and Neil Gaiman, Corgi Books, 416 pages, £8.99.

3 réflexions sur “Good Omens de Terry Pratchett et Neil Gaiman

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s