Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson

Résumé :

 

Alors que tous dans la maison de retraite s’apprêtent à célébrer dignement son centième anniversaire, Allan Karlsson, qui déteste ce genre de pince-fesses, décide de fuguer. Chaussé de ses plus belles charentaises, il saute par la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. Débutent alors une improbable cavale à travers la Suède et un voyage décoiffant au cœur de l’histoire du XXe siècle. Car méfiez-vous des apparences ! Derrière ce frêle vieillard en pantoufles se cache un artificier de génie qui a eu la bonne idée de naître au début d’un siècle sanguinaire. Grâce à son talent pour les explosifs, et avec quelques coups de pouce du destin, Allan Karlsson, individu lambda, apolitique et inculte, s’est ainsi retrouvé mêlé à presque cent ans d’événements majeurs aux côtés des grands de ce monde, de Franco à Staline en passant par Truman et Mao… 

 

L’auteur : 

 

Avant de devenir écrivain, Jonas Jonasson a longtemps travaillé comme journaliste, consultant dans les médias puis producteur de télévision. 
Décidant de commencer une nouvelle vie, il se met à la rédaction d’un manuscrit, vend tout ce qu’il possède en Suède et part s’installer dans une village suisse, près de la frontière italienne (dans le canton du Tessin).
En 2009, son manuscrit est publié. En France, il paraît aux Presses de la cité en mars 2011, sous le titre « Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire et se fit la malle ». Une adaptation cinématographique du roman est sortie le 28 avril 2014.
Son second roman, « L’analphabète qui savait compter » est sorti en France en octobre 2013. 

 

Editions : Pocket
Année de publication : 2009
Année d’édition : 2012
Nombre de pages : 506

Mon avis : 

 

J’ai lu ce roman grâce au bouche-à-oreilles et au Challenge Cap au Nord. J’ai toujours entendu des avis positifs concernant ce roman « hilarant ». J’ai commencé ma lecture sans lire le résumé
Assez rapidement, j’ai compris que ce livre allait partir dans un road-trip interminable et loufoque.

 

Allan, 100 ans, refuse de fêter son anniversaire. Il décide de sauter par la fenêtre et de partir le plus loin possible de la maison de retraite et de soeur Alice qu’il déteste. Ce vieux monsieur suédois ne prend pas la peine de réfléchir et file vers l’aventure sans s’inquiéter.

 

L’histoire est décomposé en 2 parties. Il y a une alternance entre la fugue d’Allan à 100 ans et sa vie passée, depuis sa naissance jusqu’à ses 100 ans. On en apprend un peu plus à chaque fois sur le passé de ce petit monsieur qui ne semble pas avoir perdu la tête contrairement à ce que l’on pourrait penser.

 

Son évasion est complètement folle mais finalement sa vie auparavant l’est encore plus ! On apprend qu’Allan a une vie extraordinaire. Il n’a aucune attache matérielle et vit sa vie comme bon lui semble, au fil des opportunités qui se présentent à lui. Ses rencontres avec des personnes historiques sont plus improbables et drôles les unes que les autres. Grâce à Allan, nous suivons les grands évènements du XXe siècle revisités. Ses résumés des situations géo-politiques sont excellentes.
Allan effectue un véritable tour du monde qui est encore plus impressionnant que celui du Fakir du roman de Romain Puertolas (L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea). Je peux même dire que le vieillard suédois a l’humour plus fin et est plus enrichissant que le fakir. 

 

L’humour noir nous donne la note dès le départ. Mais l’auteur parvient aussi à rendre l’histoire tendre. L’alliance des deux est très bien réalisée. Les situations inimaginables dans les forêts suédoises m’ont rappelé le roman d’Arto Paasilinna, Le lièvre de Vatanen. L’auteur y est d’ailleurs cité dans le roman. Ces deux romans sont dits picaresques. Cette définition de Wikipédia précise le genre : un roman picaresque se compose d’un récit sur le mode autobiographique de l’histoire de héros miséreux, généralement des jeunes gens vivant en marge de la société et à ses dépens. Au cours d’aventures souvent extravagantes supposées plus pittoresques et surtout plus variées que celles des honnêtes gens, qui sont autant de prétextes à présenter des tableaux de la vie vulgaire et des scènes de mœurs, le héros entre en contact avec toutes les couches de la société.

 

Dans ce genre d’histoires, les personnages ont toujours une chance incroyable. Le « bon Dieu » est de leur côté. Les histoires complètement tordues d’Allan m’ont fait sourire à de nombreuses reprises.

 

Ce que j’ai apprécié dans ce roman, ce sont les petites histoires sur des personnages que l’on ne connaît pas encore mais dont on se doute qu’ils vont avoir prochainement un rôle à jouer dans l’histoire. Comme si l’auteur nous présentait les protagonistes avant de les mettre en scène comme dans une pièce de théâtre.

 

Parmi les différentes personnalités qu’Allan va croiser durant son aventure, un personnage en particulier m’a marqué. Il s’agit du frère caché d’Albert Einstein, Hubert. Hubert est le simplet de service. J’ai éprouvé beaucoup de sympathie pour ce personnage d’une grande tristesse mais complètement à côté de la réalité. Hubert ne souhaite qu’une chose : mourir. Mais Allan réussit toujours à le convaincre de le suivre dans ses plans compléments fous.

 

Il est vraiment difficile de résumer ce roman. Lisez-le, tout simplement. Vous ne serez pas déçus.

 

J’ai vraiment aimé cette lecture, j’ai ri comme on me l’avait dit. Je suis vraiment satisfaite et je suis très pressée de voir l’adaptation cinématographique dont la bande annonce parait très fidèle au roman.

 
Ma note : 10/10
Publicités

5 réflexions sur “Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson

  1. cotondouceur dit :

    Hello, je viens de tomber sur ton blog ( j’aime bien me prendre 1/2 heure pour parcourir plein de blogs).J’aime beaucoup le tien, je l’ai ajouté dans mes favoris pour pouvoir suivre tes nouveaux articles, et je commenterais le plus possible.
    Si tu as un petit temps devant toi tu peux passer voir le mien, si tu aimes les petits moments cocooning de la journée (ou de la semaine), te prendre un bouquin, un chocolat chaud et te mettre sous la couette, alors je pense que tu peux apprécier. 🙂 Non pas que je cherche à me faire de la pub, sûrement pas, je cherche surtout à toucher le plus de lectrices possible pour pouvoir partager un maximum de choses, tout ça dans une ambiance très cocon, douceur.

    Dans tous les cas, à très vite sur ton blog.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s