Lady Pirate, tome 2 : La parade des ombres de Mireille Calmel

Lady Pirate T2 la parade des ombres Mireille Calmel xo éditions couverture

Et nous retrouvons notre Lady Pirate, Mary Read, pour la suite de ses aventures !

Le tome 1 finissait tragiquement par l’assassinat de son mari et l’enlèvement de sa fille par sa pire et meilleure ennemie Emma de Mortefontaine. Si la preuve est évidente de la mort de son mari, le sort de sa fille est lui plus trouble. Mary part alors en France retrouver ses deux anciens amants Corneille et Claude de Forbin à qui elle confie le jeune Junior qui commence à devenir un adolescent et qui a besoin d’apprentissage. Ses recherches abouties, elle laisse son fils entre de bonnes mains pour devenir matelot, et part à Venise pour assouvir sa vengeance

Mary referma ses doigts sur ceux de Forbin.
– Je t’aime, Mary Read. Autant et peut-être même plus qu’hier, mais tu es impossible pour moi. Nous le savons tous les deux. Je t’ai vue, l’autre soir, après le diner. Tu souriais en fixant l’horizon. J’ai empêché Junior de courir vers toi. Je crois que c’est à travers lui que j’ai appris le mieux à te connaitre. A te perdre aussi.
– Je ne t’oublierai pas, Claude.
– Je sais. Fais ce que tu dois, Mary Read. Tu n’es pas de celles que l’on enchaine. On ne capture pas le vent.
– Dans les voiles, si.

Elle se fait alors intégrer dans un couvent très spécial où elle entretient une relation régulière avec Boldoni, un noble vénitien, dans le seul but d’approcher l’une de ses connaissances, le marquis de Baletti. Ce dernier n’est autre que le fils de Maître Dumas, l’homme propriétaire du crâne en or dont Mary détient l’un des deux yeux de jade.

Malheureusement leur petite histoire d’amour dans leur palace d’or ne dure pas longtemps. Emma les retrouve, fait fuir Mary et fait cuire Baletti (littéralement). 

Mary retrouve alors son fils et ayant enfin fait le deuil de sa fille, décide de partir à la quête de sa liberté : la piraterie. 

Les années passent. Junior devient grand, amoureux et père. Puis lors d’un abordage, Mary retrouve par hasard le marquis de Baletti. Il n’est pas mort ?! Impossible, Mary l’a vu rôtir dans cette bibliothèque en feu. Sauf que l’homme semble avoir été sauvé par le pouvoir divin de son crâne doré. Les retrouvailles faites, Mary fait à nouveau une rencontre en mer (une véritable autoroute dans ce coin) : Ann Bonnie. Ann, de 20 ans sa cadette, qui a grandit aux États-Unis, fuit sa famille suite à un quiproquo pensant qu’elle a été violée par son père et surtout souhaite faire face à un appel qu’elle ne peut réprimer plus longtemps : la mer. Lorsque Mary rencontre Ann, une connexion évidente se fait, à tel point que vu de l’extérieur, les matelots pensent à une relation amoureuse entre les deux femmes. Mais la vérité, et encore méconnue d’Ann, est qu’en fait Ann est la fille enlevée de Mary !

Mais la réunion de la mère et la fille naviguant ensemble prend fin car leur bateau est arrêté par les corsaires et les deux femmes sont mises en procès pour piraterie. Et c’est là que l’Histoire et le roman se rencontrent.

Mary Read et Ann Bonnie ont réellement existé. Leur relation mère-fille a été créée pour le roman mais leurs actes de bravoure sont eux bien réels. Elles se retrouvent donc toutes les deux jugées et tentent le tout pour le tout pour sauver leur peau. Elles déclarent en plein procès qu’elles sont enceintes. L’Histoire ne donne plus de traces d’elles suite à cette révélation. Pas de procès ou de pendaison. Le roman leur rend hommage en leur donnant une merveilleuse seconde vie.

J’ai beaucoup aimé découvrir ces deux personnalités atypiques, d’autant plus qu’elles sont inspirées du réel. J’ai pu écouter entre mes lectures de deux tomes, un podcast très intéressant relatant des vies de ces deux femmes extraordinaires

Mary pensait voir Ann pleurer l’homme qu’elle avait aimé. Il n’en fut rien. Pour seule prière, elle jura :
– S’il avait eu des couilles, des vraies, sa corne de pendu, c’est au cul que je l’aurais encore! Qu’il l’emporte en enfer ! Au nom de toutes celles qu’il a forcées.

Une très bonne lecture qui donne de grandes envies d’aventure et de mer !

Découvrir d’autres romans de Mireille Calmel :
Lady Pirate, tome 1: Les Valets du roi de Mireille Calmel
 La Marquise

Lady Pirate, tome 2 : La parade des ombres, de Mireille Calmel, XO Editions, 493 pages, 21,90 euros.

3 réflexions sur “Lady Pirate, tome 2 : La parade des ombres de Mireille Calmel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s