Un avion sans elle de Michel Bussi

un avion sans elle michel aussi

Résumé : 

23 décembre 1980. Un crash d’avion dans le Jura. Une petite libellule de 3 mois tombe du ciel, orpheline. Deux familles que tout oppose se la disputent. La justice tranche : elle sera Émilie Vitral. Aujourd’hui, elle a 18 ans, la vie devant elle mais des questions plein la tête. Qui est-elle vraiment ? Dix-huit ans que Crédule Grand-Duc, détective privé, se pose la même question. Alors qu’il s’apprête à abandonner, la vérité surgit devant ses yeux, qu’il referme aussitôt, assassiné. Il ne reste plus qu’un vieux carnet de notes, des souvenirs, et Marc, son frère, pour découvrir la vérité… Cet ouvrage a reçu le prix Maison de la presse

L’auteur : 

Michel Bussi est professeur de géographie à l’Université de Rouen. En tant que chercheur, il publie différents ouvrages et articles scientifiques sur le domaine de la géographie politique. Il commence à écrire en 2006 avec un livre feuilleton puis sort son premier roman en 2007 du nom de Omaha Crimes. Il continue les romans policiers récompensés par divers prix avant de publier en 2012 Un avion sans elle qui sera prochainement adapté au cinéma. En 2014, il retourne dans son décor favoris qui est la Normandie avec la parution de N’oublier jamais. Son dernier roman, Maman a tort, paru le 7 mai 2015, connaît déjà un grand succès.

Editions : Pocket
Année de publication : 2012
Année d’édition : 2013
Nombre de pages : 573

Mon avis :

Un avion sans elle fait référence à la chanson de Charlélie Couture du même nom mais pas de la même écriture. Difficile de ne pas l’avoir en tête à chaque fois que l’on lit le titre du roman.

Un accident d’avion dans le Jura. A bord deux nourrissons. Même âge, même sexe. Mais un seul a survécu ? Qui est cet enfant ? Quelle famille doit en avoir la garde ?
ur le fond d’un procès concernant l’avenir de l’enfant, le détective privé Crédule Grand-Duc (nom complètement étrange) mène son enquête sur l’identité de l’enfant, « la libellule ».  

La première chose qui m’est venue à l’idée c’est pourquoi ne réalisent-ils pas un test ADN ?? Mais l’histoire commence en 1980 et cette découverte scientifique n’existe pas encore. Ce qui est extrêmement frustrant !

Emilie et son frère Marc ont une relation très particulière. La nature de leurs sentiments est indéfinissable et pourtant on sent parfaitement l’ambiguité de leur relation.

J’ai vraiment apprécié la précision des lieux décrit par l’auteur. J’ai ainsi pu visiter plusieurs villes de France dont certaines que je connais très bien ! En particulier, Paris et Val d’Europe où se situe mon université. J’ai également lu des noms de ville se trouvant à proximité du village où j’ai grandi ! Ces détails précis sur les lieux permettent de parfaitement ancré l’histoire dans le décor.

Le concept de base du roman m’a rappelé le film La vie est un long fleuve tranquille où deux nourrissons sont échangés à la naissance mais dans deux famille aux moyens financiers et à l’éducation complètement différente. Pour Emilie, il s’agit de la bataille entre deux familles qui souhaite en avoir la garde qui sont également très différentes l’une de l’autre.

Ce roman est captivant par la narration alternée entre la lecture du carnet du détective qui se passe dans le passé et le parcours de Marc à travers la France dans le présent. Si j’ai été très prise par l’action et l’avancement de l’enquête, j’ai été un peu déçue par la fin qui ne m’a pas fait me tirer les cheveux. Je pense lire d’autres romans de cet auteur.

Ma note : 7/10
Publicités

6 réflexions sur “Un avion sans elle de Michel Bussi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s