Le Choeur des femmes (BD) de Martin Winckler et Aude Mermilliod

Comme à mon habitude, j’aime bien expliquer comment un livre est entré dans ma vie. Celui-ci je l’ai lu à la Fnac, en entier ! J’étais très en avance pour le départ de mon bateau pour les vacances donc je me suis réfugiée dans un endroit climatisé et où je ne vois pas le temps passer. Aude Mermilliod je la connais par son blog de voyage (lafillevoyage) mais aussi grâce à sa BD sur l’avortement qui était magnifiquement abordé (Il fallait que je vous le dise). Elle avait d’ailleurs déjà travaillé avec Martin Winckler pour expliquer les aspects médicaux de l’IVG. Martin Winckler est un médecin engagé dans la cause féministe. Il a longtemps écrit des romans à côte de sa fonction de médecin. Depuis 2008, il a déménagé au Canada où il ne vit désormais que de son écriture. Il écrit en 2009 Le Choeur des femmes où, via un personnage fictif, il raconte son parcours pour aider les femmes dans leurs problèmes de santé qui sont aussi souvent liés à des problèmes de coeur (au sens figuré).

Jean, major de promo et interne à l’hôpital, doit faire un stage en soins gynécologiques aux côtés du docteur Karma. Mais elle veut faire de la chirurgie, et non écouter des femmes parler d’elles-mêmes et de leur corps ! Elle se désespère de passer son temps auprès de ce médecin qui privilégie l’écoute à la technique. Contraception, maternité, violences conjugales, avortements… de consultations en témoignages, Jean pourrait bien pourtant changer sa vision de la médecine.

Violences gynécologiques, viol, avortement, intersexualité, contraception, manque de désir… Les sujets abordés sont difficiles et pourtant ils sont présentés avec beaucoup de sensibilité. J’ai été émue aux larmes, en pleine Fnac. Je n’ai pas lu le roman mais les dessins d’Aude Mermilliod sont doux et puissants, ils font vivre l’histoire à travers ses traits de crayon.

Je ne connais pas le milieu médical mais cette histoire montre à quel point ces métiers sont une véritable vocation. Il est mention à un moment de la « patiente Alpha ». C’est grâce à elle que le médecin ne se contente plus d’appliquer ses connaissances tel quel mais pense plus large. La période d’apprentissage se termine, le soignant prend désormais ses propres décisions quitte à contredire ou ne pas suivre la communauté médicale.

L’évolution de Jean est inspirante. Au départ arrogante et impatiente, ses préjugés et ce qu’elle a appris en classe influencent grandement ses décisions médicales. Puis les discussions avec le Dr Karma, les mises en situations, les groupes de paroles, toutes ces initiatives lui font revoir ses convictions et ses méthodes. On voudrait que tou(te)s apprennent aussi bien à comprendre les femmes. Car finalement la première étape pour les comprendre, c’est de les écouter.

Un véritable coup de coeur que je recommande !

Le Choeur des femmes de Martin Winckler et Aude Mermilliod, éditions Lombard, 240 pages, 22,50€.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s