Le plus petit baiser jamais recensé de Mathias Malzieu

le-plus-petit-baiser-du-monde-jamais-rencense-mathias-malzieuRésumé :

Un inventeur dépressif rencontre une fille qui disparaît quand on l’embrasse. Alors qu’ils échangent le plus petit baiser jamais recensé, elle se volatilise d’un coup. Aidé par un détective à la retraite et un perroquet hors du commun, l’inventeur se lance alors à la recherche de celle qui « fait pousser des roses dans le trou d’obus qui lui sert de cœur ». Ces deux grands brûlés de l’amour sauront-ils affronter leurs peurs pour vivre leur histoire ? Un vrai faux polar romantique, regorgeant de gourmandise explosive. Comme si Amélie Poulain dansait le rock’n’roll et croisait le petit Prince avec un verre de whisky.

L’auteur :

Mathias Malzieu est né le 16 avril 1974 à Montpellier. Etant petit, il souhaitait devenir joueur de tennis professionnel pour devenir le nouveau John McEnroe mais un accident le contraint à arrêter. Pendant sa convalescence, il se met à écrire des chansons à l’aide de sa guitare. A la sortie du lycée il forme le groupe Dyonisos (rock français) nationalement connu avec sa chanson « Song for a jedi » puis celles qui ont suivi. Pendant les tournées et la préparation des albums du groupe, il va commencer à écrire. La Mécanique du Coeur a connu un énorme succès auprès du public et a été adapté au cinéma avec un bande son de Dionysos en 2012.

Son dernier roman Journal d’un vampire en pyjama sorti en 2016 aux éditions Albin Michel a reçu le Prix Essai France Télévisions.

Editions : J’ai Lu

Année de publication : 2013

Nombre de pages : 154

Mon avis : 

Mathias Malzieu, le retour. Après mon coup de coeur avec La Mécanique du Coeur  en 2011, je me replonge dans l’univers barbe à papa et amour tagada du chanteur de Dionysos.

Reçu dans le swap Coup de Coeur, cela fait plus d’un an que ce livre attends gentiment à côté de mon lit.

Dans une rue de Paris, un inventeur dépressif atteint le nirvana (littéralement). Il vient de recevoir le plus petit baiser jamais recensé. Son coeur fait bim, bam, boum et pouf, la fille devient invisible. Il n’a pas eu vraiment le temps la voir mais son baiser reste sur ses lèvres. Sur ce souvenir aussi doux, il décide de retrouver la fille invisible avec l’aide de sa pharmacienne, un détective privé à la retraite et son perroquet Elvis.

Vous allez dire « Mais qu’est-ce que c’est cette histoire de fille invisible ? » et je vous répondrai que, parfois, il faut arrêter d’être cartésien et se laisser bercer par la poésie de Mathias Malzieu. Des métaphores, en veux-tu, en voilà ! Et des jeux de mots aussi ! Notre héros part sur son skate-board avec son plus beau costume en chocolat et boutons à la guimauve pour retrouver la fille qui disparait quand on l’embrasse.

« Du bout de mes doigts, je parcourus la circonférence de ses avant-bras. Le contact de sa peau était musical, chaque embryon de caresse me donnait l’impression d’être aux commandes d’un piano aux touches de vent. Je remontai la gamme de ses douces épaules. Elle fit tinter les clochettes de son rire en sourdine, leur volume sonore ne dépassait pas celui de sa respiration asthmatique. Je fermai les yeux, sentis ses cheveux couler entre le pouce et l’index de ma main droite. »

Le lexique musical nous permet d’imaginer tous les bruits que le coeur peut transmettre dans un moment pareil. Entre les papillons dans le ventre (au sens propre du terme) et les baisers au goût de chocolat (au sens propre du terme aussi), notre esprit se laisse emporter par cette écriture si envoutante. L’inventeur dépressif parviendra-t-il à rassembler les morceaux de son coeur et s’autoriser à tomber amoureux à nouveau ?

« A vivre trop longtemps avec un bunker à la place du coeur, on s’habitue à l’obscurité. »

Mathias Malzieu nous envoie son roman depuis son monde à lui. Son monde que l’on pourrait comparé au pays des Merveilles avec un pied restant hors du terrier, à Paris. Je vous invite à recouvrir votre coeur de « sparadramours » grâce au Plus petit baiser jamais recensé.

Bien cordialement, bisous, bisous.

Ma note : 8/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s