Bonne année 2021 !

2020, une année bien particulière se termine. Surprenante certes, mais elle permis également de s’accorder plus de temps pour soi et pour la lecture.

Cette année, vous avez été plus de 5000 visiteurs à lire les chroniques de Clé de l’intrigue ! De nombreux commentaires, des avis, des conseils, des gentils mots. Merci de rendre ce blog interactif et vivant ! Car la lecture nous permet de nous retrouver quelque soit le lieu où l’on se trouve. Je cite Diana Gabaldon, auteur de Outlander, qui dans la préface de Clanlands (Sam Heughan et Graham McTavish) explique à quel point les histoires rapprochent les êtres.

I will always recall one woman who brought me a book at a signing, who told me that she lives alone, had been alone for many years, seldom got out and had no family – but that she’d become attracted to the story, found others who felt likewise, and who invited her to go with them to book-signings, premieres and conventions. « Now I have friends ! », she said. She cried, and so I did.

Voici le top 5 des articles les plus lus en 2020. Les classiques sont à l’honneur !

Mon année 2020 a été rythmée grâce à plusieurs challenges et lectures communes. J’ai continué tout doucement le challenge Quand la BBC parle de livres et j’ai même créé mon propre challenge Retour à l’école pour redécouvrir les classiques aimés ou détestés de notre scolarité. En lectures communes, nous avons terminé la très belle saga écossaise de Peter May avec L’homme de Lewis et Le braconnier du lac perdu.

Il y a eu des coups de coeur cette année teintés d’humour, d’amour et de graphisme. J’ai appris l’amour grâce à Call me by your name d’André Aciman et In Waves de AJ Dungo. J’ai ri au larmes avec War and Peas de Jonathan Kunz et Elizabeth Pich, Zaï zaï zaï zaï de Fabcaro et j’ai peaufiné mon humour anglais avec Trois hommes dans un bateau (sans parler du chien!) de Jerome K. Jerome. J’ai redécouvert un de mes récits de SF préférés de façon graphique, La Horde du Contrevent (BD) d’Eric Henninot et Alain Damasio. J’ai lu l’histoire de l’Amérique grâce à Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur de Harper Lee. J’ai philosophé grâce à Le jour où le bus est reparti sans elle de Béka, Marko et Maëla Cosson. Que de belles histoires.

Cette année, j’ai repris aussi la dystopie dont j’avais été lassée ces dernières années en lisant la saga de The Mortal Instruments de Cassandra Clare. Avec fierté, j’ai aussi terminé un classique commencé il y a plusieurs années Les liaisons dangereuses de Laclos, et ça valait le coup !

Beaucoup de bonnes lectures cette année de façon générale, sauf Boule de Suif qui donne vraiment envie d’abréger sa vie. Bref. J’ajoute une dernière belle histoire avec laquelle j’ai fini mon année 2020, celle de Lady Pirate, première femme pirate de l’histoire ! La chronique du tome 2 devrait bientôt arriver.

Je vous souhaite une une merveilleuse nouvelle année pleine d’aventure, d’amour, de rire, de science-fiction, de policier, de théâtre et de voyage !

Et vous quels ont été vos coups de coeur de 2020 ?

5 réflexions sur “Bonne année 2021 !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s